CR 2010

30 novembre 2009

Les 10km du Pays de Grasse 2009

Dimanche matin c’est Grasse, non pas la grasse matinée … Grasse la ville au milles senteurs, et surtout au 5em 10km Français. Et me voila embarqué par un argumentaire à 2 sous sur un 10km, alors que mes objectifs sont plutôt > 30km et avec du D+ et des cailloux. Mais bon je me dis que ça peut pas me […]
3 décembre 2009

La Bandol Classic au Clair de lune 2010

La Bandol Classic, probablement un de mes meilleur souvenir de course… Tout d’abord inscrit un peut par hasard, et un peu pour la réputation de la course mais sans grande conviction, et au final quelle surpise de taille. Une course 100% plaisir. Tout d’abord le village de Bandol très accueillant, il y sent bon la Provence, pour peut on y […]
11 janvier 2010

Trail Blanc de Serre Chevalier 2010

Voila ce que j'appelle un weekend end riche en émotions !

Tout commence samedi, après presque 4 bonnes heures de route, nous (mon camarade course pascal et moi même)  arrivons aux alentours de Briançon ... sous la neige. Moi toute confiance dans mes pneus neige, j'oublie que je n'en ai que 2 à l'avant et pas a l'arrière. Résultat 2, 3  frayeurs et quelques beaux contre-braquages.

Nous arrivons tant bien que mal à Serre Chevalier, retrait des dossards et première rencontre avec lamiricoré, le rendez vous est fixé au lendemain matin pour 8h00 pour un petit échauffement avant la course. 

 

27 avril 2010

Trail des Balcons d’azur 2010 : Finisher

Dimanche 25 avril 2010 c'etait la 4em édition du Trail du Balcons d'azur, et donc ma 4em participation à cette promenade sur les sentiers du Massif de l'Estrel.

Depuis ma première participation à cette course, le parcours n'a eu de cesse de changer, plus de kilomètres, plus de dénivelé, mais cette année l'épreuve a trouvée son rythme de croisière, et elle c'est déroulée sur un parcours très similaire a celui de 2009. C'était donc pour moi l'occasion rêvée de juger de ma progression.

8h00 : Le départ est donné, et comme l'année précédente, ca bouchonne très rapidement quelques précieuses minutes sont alors perdues les deux premiers kilomètres, mais c'est le prix à payer car j'évite dans la mesure du possible les départ trop rapide.

Il fait déjà très chaud (+/- 14° à 8h30), je m'y attendais un peu mais pas a ce point là, les premiers kms s'effectue dans paysage assez lunaires puisque rasé par un incendie il y a quelques années. Au km5 on attaque la montée au Col des 3 Thermes, les rires et les "rigolars" ce font tout de suite plus silencieux, cette première montée est assez soft, les jambes sont fraiches, je prends énormément de plaisir sur cette première partie de parcours. Arrive le premier ravito, et la première mauvaise surprise ... il n'y a que du liquide. Du coup moi avait prévue que 2 barre énergétique, je me dit qu'il va falloir jouer à l'économie.

On enchaine sur une première descente, ou arriver à poser le pied à plat relève de l'exploit, je m'économise pas mal sur cette partie et me fait doubler par de nombreux coureurs. Soudain j'en dépasse un qui en train de s'en fumer une ... je crois rêver que pensait pas que cela était possible sur une course ;(

Puis c'est la montée au Pic de l'ours, et ca monte tout seul, j'arrive à prendre mon rythme, et j'encaisse plutôt bien cette cote. Les sensations sont bonnes, et arrivé à mit parcours je suis encore dans un état de fraicheur très satisfaisant.

Deuxième ravito, est c'est partis pour une boucle de 8km autour du Pic, il commence a faire bien chaud, j'essaie de hydrater au mieux, mais le manque de solide se fait sentir. Deuxième grosse descente bien technique entre rochers et racines, je reste très prudents car les première signes de fatigue se font sentir, et qu'une chute ici ca pourrait faire assez mal. On remonte au Pic de l'ours, et là le manque de solide commence à se faire sentir, je calme la boisson énergétique, mais c'est trop tard le mal est fait, je ressent une sérieuse envie de vomir qui ne me lâchera plus jusqu'à l'arrivée.

Troisième et ultime ravito effectué, je regarde ma montre 3h10 !!! et il me reste 12km à parcourir, j'hallucine un peu j'ai presque 1h30 d'avance sur mon chrono de 2009. Mais il reste quelques passages sympathique avant de franchir la ligne d'arrivée, et y passer à 10 km/h de moyenne ne sera pas évident.

J'attaque le passage dans le Bois de Caillan est ses deux grosses cotes tant redoutées, j'ai l'impression de me trainer comme une vielle chaussette, et pourtant je double des coureurs. L'envie de vomir est omni présente, après la seconde cote c'est "les jambes de cotons", gros coup de moins bien, et je prends sur moi j'engage le pilote automatique, c'est hors de question que je foire ma course sur cette dernière partie.

Je finit 100% au mental, je m'accroche, j'en ch.... pas mal

Je passe la ligne en 4h52mins avec 55 minutes de moins qu'en 2009, l'émotion est très forte.

On premier objectif était de progresser et donc de faire moins que les 5h47 de 2009, l'objectif rêvé était de m'approcher au plus des 5h et le méga objectif était moins de 5h !!! Et donc je bien content de voir que tout ces entrainements, ces sacrifices, ont finit par payer.

RDV en 2011 pour venir jouer avec un chrono entre 4h30 et 4H45

10 mai 2010

Escarenoise 2010

Et un dimanche de plus ou il faut régler le réveil vers 6h00, et je dois l'avouer sur le moment ... je me demande souvent pourquoi je m'impose ce genre de "torture". J'attaque mon petit rituel (pti dej, tenue, etc...) qui commence a être bien rodé.

Nous (avec mon accolite de course : pascal) arrivons au village de l'escarène vers 8h00, retrait de dossards et première grosse surprise : sur les 3 parcours ( 6km, 19, et 32km) il y a au maximum 50 inscrits en tout... un petit coup de stress moi qui avais prévu de faire cette course en mode "sortie longue" pour le coup je vais finir bon dernier, et même si cela n'a rien de bien grave c'est pas trop bon pour le moral.

Malgré que j'ai lourdement insisté sur la fait que en 15 jours il n'était pas possible d'avoir pleinement récupéré des trail de Balcons d'azur, et que de faire le 32km ici à l'escarène serait une bêtise, pascal n'en fera qu'a sa tête et partira tout de même sur le grand, pour ma part je partirais 30 minutes plus tard sur le 19km.

 

Tellement prit dans le trip "sortie longue" que j'oublie carrément de m'échauffer, je part cool, trop cool et du coup je ferme la marche...oupsss Les 2 premiers kilomètres sont assez plat et j'ai vraiment du mal à accélérer, le cardio monte trop vite dans les tours... et du coup il le restera pour le reste de la course.

Au Km3 on attaque la première montée, le paysage de cet arrière pays niçois et tout simplement somptueux, je reste soft au niveau intensité, malgré cela je commence a doubler pas mal de coureur, puis je rattrape Christelle Szlowieniec la femme d'un trailer/bloggeur (JoeOne de passiontrail.com) et au passage la 9em féminine sur le trail des citadelles 2010.

Arrivé en haut de la première bosse au km5 les sensations ne sont toujours pas là, je reste plutôt sur mes réserves, 2km de roulant et ca sera la descente, Christelle et quelques autres coureurs me dépasse, dont 2 italiens et Artussio Isabelle du Stade Laurentin Tri. KM7 on attaque la descente, je commence à me sentir bien, une fois n'est pas coutume je m'applique au maximum dans cette descente, pour prendre un peu de vitesse sans me mettre dans le rouge, je re-re-double les deux italiens, puis avec un peu de difficulté Isabelle A qui semble avoir du mal à comprendre que vais beaucoup plus vite qu'elle...

Un petit bout de plat, et on enchaine sur la seconde bosse, je rattrape Christelle.S, qui semble fort mécontente, et en levant le tête je comprends pourquoi : Isabelle.A et les deux italiens sont à 300m devant nous... bravo les tricheurs belle mentalité !!!

Je commence à avoir de grosses sensations (à mon propre étonnement d'ailleurs) je redouble facilement les vilains, puis je fait un bout de route avec un Irlandais avec qui j'évoquerais quelques bonnes Guiness bien de chez lui.

Km13 unique ravito, je le zap et j'avale une PowerBar en marchant, et j'attaque la dernière descente, étriquée, glissante et boueuse, (MERCI mes RAVENOUS je vous aime dans ces moments là!!!) les sensations sont excellentes, je m'enflamme un peu sur quelques sauts bien ludiques. Je gère ces derniers kilomètre en évitant de me mettre dans le rouge c'est pas le but. Chriselle.S me rattrape une énième fois, et nous finissons les derniers km au coude à coude.

Je boucle, ces 19km (18 sur mon Garmin) en 2h13, mois qui avait prévu de faire cela en +/- 3h00 je me suis un peu laissé prendre au jeux, MAIS quel plaisir !!!, la dernière fois que je me suis autant amusé en course c'etait sur le trail des Illuminés. Une petite semaine de récupération et ce sera la courte prépa pour le VCC.

>> Gallerie FlickR

11 mai 2010

Le Verdon Canyon Challenge 2010 – 30km

Voila un trail dont je ne connaissait l’existence que par sa réputation. Et auquel je vais finalement assisté, grâce à Fabrice de RunOnline et à Columbia, que je remercie encore une fois très chaleureusement pour cette opportunité. Ça sera aussi et surtout l’occasion de rencontrer d’autres trailer / bloggers (et des fortiches … du genre à faire des reco avec […]