U Giru di natale 2016, un 10km à monaco

courbe vo2max movescount
VMA à la soupe de moules
7 décembre 2016
eric potier ski
Ciao Eric
24 décembre 2016

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours entendu parlé du U Giru di natale. Et pour cause avec 22éme éditions au compteur cette course monégasque à eu le temps de se faire un nom. Beaucoup de courses ont été annulées à cause des attentats, du coup, on se rabat un peu sur ce qu’il reste. Et pourtant, je peux vous assurer que ce 10km est loin d’être un reste!

U Giru di natale edition 2016

Tout ce que je savais de cette course, c’est qu’elle fait le tour de Monaco. Quand j’ai regardé en détails le parcours, j’avoue avoir pris un peu peur. Ce 10km c’est 10 virages en épingle, des escaliers, deux bosses et 100m de d+ bref tout ce qu’il faut pour ne pas faire un chrono. Mais vu ma performance sur la dernière prom classic, cela peut difficilement être pire.

u giru di natale 10km course

Arrivé à Monaco avec Fabien, il  y fait un froid de canard, je regrette quelques instants la chaleur de ma veste trail. Un 10km cela se court dans le rouge alors nous gardons l’options short t-shirt et puis les Italiens qui on fait le déplacement pour la course réchauffent l’atmosphère à eux seuls

Fabien se place sur la ligne de départ (normal il vise un TOP20) quand à moi, je recule bien et me place au feeling, sur le moment, je ne me rends pas bien compte mais je me suis mis quasiment dans le dernier tiers. Et ça, je vais vite le comprendre. Il me faudra 45 secondes pour passer la ligne de départ. Après 800m ma vitesse moyenne du premier kilomètre est de 5’33″… Je sais que je ne suis pas une flêche, mais là quand même.

 

Wow Teri Hatcher…

N’étant pas venu pour un chrono, je rage un peu d’être bloqué… Mais sans plus. Et puis il y a Teri Hatcher qui court juste devant moi. Croyez-moi Teri elle donne des ailes!

Il y avait cette brune qui ressemblait comme de goutte d’eau à Teri Hatcher. Alors je me suis mis en tête de la dépasser pour savoir si c’était bien elle. On ne laisse filer son fantasme d’ado attardé. Finalement, je la rattrape, évidement ce n’était pas elle. Cette petite poursuite m’a permis de me mettre dans le rythme.

 

Un jour avec les jambes!

Tout le monde connait cette légende : « il y des jours avec et des jours sans, malheureusement, tu ne le sauras qu’après le ligne de départ ». Hey bien cette course c’était un fuck… jour avec les jambes !

Les kilomètres passent, j’ai beau avoir une montre à chaque poignet (vis ma vie de beta testeur suunto…), le seul moment ou je regard mon allure je vois passer un 3’50 » de moyenne sur le kilo actuel, donc bon si je suis pas encore cramer ce ne saurai tarder. Mais je continue en envoyer tout ce que j’ai dans le bide, et le pire c’est que ça tient.

Je ne sais pas si c’est du fait de la parfaite improvisation de cette course ou de la grosse ambiance sur le parcours, mais je n’avais pas pris autant de plaisir sur une course sur route depuis de nombreuses années. Et même si le parcours ne faisait que 9,6km je suis assez content de ce chrono improvisé.

photo finish u giru di natale

credit photo @cursadenatale

 

Résultat de la course

00h42m42s

360

Classement général /1496

114

Classement catégorie /327

334

Classement masculin /1050

2 Comments

  1. […] je n’ai pas retenu la leçon de la course de monaco, je me place encore trop en arrière et je perds beaucoup d’énergie sur le deux premiers […]

  2. fab88 dit :

    purée je l’avais pas vu ce billet! bien joué l’artiste et demain rdv sur la piste :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *