Test de la Suunto Ambit3 Peak
6 août 2015
BillaTraining : Le site
3 septembre 2015

Hoka SpeedGoat : Le test

La voilà la dernière né dans la gamme trail chez Hoka One One c’est elle : la SpeedGoat.

hoka-speedgoat-0015

Pour la petite histoire, cette chaussure est inspirée par le coureur américain Karl Meltzer qui est des premiers « pro » à avoir signé avec la marque  Hoka.

Bien qu’elle n’en porte pas le nom cette SpeedGoat, c’est la troisième  évolution de la RapaNui on y retrouve beaucoup de similitudes avec sa petite sœur.

Caractéristique techniques

 

 SpeedGoatRapaNui 2sRapaNui 2
Poids275g (9 USM)292 (8,5 USM)292 (8,5 USM)
Drop5mm5mm5mm
SemelleVibram 5mmVibram 6mmHoka
Hauteur Talon / Meta33.5 / 28.534 / 2926 / 21
TechnoIMEVAIMEVA
SemelleOrtholite 3mmOrtholite 4mm ou 2mmOrtholite 4mm ou 2mm

Si on jette un rapide coup d’œil aux caractéristiques, on remarque que la principale différence on la retrouve au niveau du poids. Je trouvais déjà la Rapanui très légère par rapport aux autres chaussures trail sur le marché, mais on quand on voit que la SG est encore allégée on se demande ou Hoka est allé gagner ces précieux grammes.

SpeedGoat Vs RapaNui 2

hoka-speedgoat-vs-rapanui-001

Les deux sœurs se ressemblent, mais il y a quand même quelques différences à noter :

Les lacets

quicklaceEt oui finit le  Quicklace pour un retour au bon vieux lacet classique. Personnellement j’aimais bien le serrage rapide des rapa car j’avais l’assurance d’un verrouillage efficace et d’un serrage bien dosé.

  • Sur la SpeedGoat il faut avoir recours au triple nœud et je dois souvent réajuster le serrage, pour trouver la pression qui me convient le mieux.
  • Côté chaussures on avait 2×6 passants sur la Rapa contre 2×4 sur la SG.
  • Au final au niveau maintien du pied les deux se valent.

Le mech

On retrouve sur la SG un tissu plus fin, mais aussi plus respirant que sur les rapa. Très similaire à celui qu’on retrouve sur la clifton. À l’utilisation cette différence se ressent sur la ventilation des chaussures qui sèche très vite dans des conditions humides.

La coque avant

Il est très courant de retrouver sur les chaussures de trail une sorte de coque à l’avant du pied qui fait office de pare-pierre.

Comme on le voit sur la photo mes rapa avec +/- 300km de trail on déjà mangées quelques cailloux, la coque présente quelques impacts, mais est restée intact.

Ce qui m’inquiète un petit peu c’est que sur la SG (comme sur la Rapa v1) cette coque est un simple renfort en tissu assez souple. À l’heure où je rédige ce billet, elles ont un peu plus de 60km et mes doigts de pied ne déplorent aucune rencontre avec le monde minéral.

La semelle de propreté

hoka-speedgoat-0011

 

Avec les RapaNui on avait le choix entre une 4mm ou une 2mm, comme que je cours quasiment qu’avec des hoka (route & trail) de la même taille j’ai pris pour habitude de mettre les semelles neuves dans mes vieilles chaussures pour les faire et de mettre les vieilles semelles dans mes nouvelles paires.

Les speedgoat sont livrées avec des semelles de 3mm avec un design vraiment sympa que j’ai immédiatement interverti avec celle de mes vieilles rapanui.

La semelle

hoka-speedgoat-vs-rapanui-002

 

Quand la Rapanui 2s est sortie je venais juste de reprendre une paire de rapa2 et j’ai donc je n’avais eu le plaisir de goûter au mariage Hoka + Vibram, l’or de ma première sortie avec les SG j’ai vite regretté : il y a un monde entre ces deux semelles. L’accroche de la Goat est incroyable !

Remarquez que sur la SpeedGoat le milieu talon est dépourvu de crampons, et cela semble être un choix judicieux de la part de Hoka car sur toutes mes autres paires c’est la partie la moins usée de la semelle, les campons y sont quasiment intactes.

Enfin la dernière comparaison que l’on peut faire entre ces deux modèle concerne la forme et les proportions de la chaussure :

  • Sur la partie la plus à l’avant du pied j’ai 1cm de moins sur la goat que sur mes rapa
  • Au niveau des metas en revanche la SG est 0,5cm plus large
  • Au niveau de la malléole, c’est 0,5cm plus fin
  • Et enfin pour le talon on à 0,7cm de plus sur la SG.

Au final et en comparaison des Rapanui cela fait de la speedgoat une chaussure bien plus dynamique, un pur bonheur quand on décide d’envoyer, mais attention il faut rester le maître à bord elle pardonne moins que la rapa et dans du technique il faut rester bien concentrer.

Courir avec les SpeedGoat

J’ai testé ce modèle sur des sorties jusqu’à 25km maxi et sur les types de terrain suivant :

  • accidenté
  • forte déclivité
  • très boueux / glissant
  • piste ski
  • piste 4×4
  • route

Sur route le gripp est tellement fort qu’on entends les crampons accrocher au bitume mais bien évidement ce n’est pas le terrain de jeux favoris de cette chaussure. Des qu’on s’aventure sur les sentiers c’est une autre histoire. Sur les singles que ce soit en montée en descente ou sur le plat ce n’est que du bonheur le dynamisme de la chaussure combiné a son extrême légèreté donne l’impression assez grisant de voler au dessus du sentier.

Comme pour la troisième sortie avec ces chaussures j’ai eu droit a une belle promenade de 3h30 sous la pluie, je peux vous confirmer que le grippe aussi efficace sur un terrain mouillé que ce soit des cailloux ou de la boue la speedgoat reste efficace.

Enfin l’endroit ou en comparaison avec RapaNui 1 & 2 j’ai l’ai trouvé la moins à son aise c’est en terrain « très » accidenté : le genre de sentier ou l’on cherche ou on va bien pouvoir poser les pieds ou bien  les passages bien rocailleux , ici je trouve que la SG manque un peu de stabilité et impose un effort de concentration pour la « piloter ».

Conclusion

C’est une bonne hoka, qui procure beaucoup de plaisir à la course. Même si certains la considèrent comme une RapaNui 3 ce n’est pas le cas et pour les connaisseurs de la marque on est plus sur un modèle qui se situe entre la challenger et la rapanui.

Je conseillerais cette chaussure pour des coureurs légers désirant partir sur du trail de courte à longue distance mais à éviter sur les parcours trop technique.

Edit 29 – 09 – 2015

Après quelques paquets de kilomètres en plus et surtout une descente très abrupte de 1700m d- j‘ai rencontré un problème d’irritation des orteils (le 4 et le 5 ) à l’avant du pied, ou les doigts de pied sont beaucoup plus serrés que sur une rapa nui par exemple. Dans les descentes, le pieds vient se coincer à l’avant de la chaussure et en fonction de votre morphologie et de la taille choisie cela peut poser un problème.

37 Comments

  1. Romain dit :

    Merci, super test !

  2. Runonline dit :

    Je viens de commencer à peine à les tester mais le vrai test sera au Sancy fin septembre. Je ne connais pas la Rapa mais ton analyse est interessante. Qu’en penses-tu dans les descentes ?

    • johan dit :

      Que du bonheur, elle t’incite vraiment à envoyer du lourd ! Je lui reproche juste un petit manque de maintient dans les devers (montant ou descendant d’ailleurs)

  3. Yoyo dit :

    Mon ėpouse vient de recevoir les siennes ce matin ,on va tester ça ce weekend sur un Trail de25km 550+ Afin d’avoir un maintien plus efficace sur mes rapa 2s je suis repassé au laçage classique enfin je pense redescendre de 2/3 de pointure,les hoka me semblant vraiment grandes, jje confirme que la semelle vibram est vraiment le Must , surtout par rapport aux mafates!!!!

  4. le tcho dit :

    Tu les conseilles au aux coureurs legers? Je fais 100kg, je dois m orienter sur un autre modèle?

    • johan dit :

      Je serais tenté de penser que cette chaussure est plutôt réservée aux petits gabarits, mais il n’y à pas vraiment de « norme » qui préconise telle ou telle chaussure en fonction du poids. Le mieux c’est de les essayées en boutique pour se faire une idée.

  5. le tcho dit :

    Beh justement c est ce que j ai fait, mais me faudrait un test terrain ou au moins tapis

  6. Pascal dit :

    Super site que je découvre avec plaisir. Je viens d’acheter des speedgoat. Avant j’utilisais des asics trabucco et j’ai essayé ces chaussures dont le n’aime pas trop le look « flashy » mais quel bonheur de courir sur les sentiers douanniers avec (super accroche, et un amorti incomparable dans les descentes donc les genoux moins explosés et meilleure recup), j’ai fais des sorties de 3h00 (trail de 25/30 km avec 800 à 1000 m D+ et c’est que du bonheur. Ma question concerne leur utilisation sur un ultra (type GRRéunion) et d’utiliser deux paires voire trois (comme avec mes trabucco).
    Qu’en penses-tu?

    • johan dit :

      oulla pas évident de te répondre, mais je pense qu’avec 2 paires tu va au bout du monde :)

      • Pascal dit :

        Je vais les tester (j’ai déja deux paires en prévision GRR 2015) sur un trail prochain de 40 et 50 km si ça se passe bien je l’ai prendrai pour le GRR. Merci pour ta réponse rapide et ton blog vraiment sympa.
        Pascal

        • johan dit :

          j’ai testé ce WE sur un 40km : nickel, à part une sombre histoire d’un pied qui accroche le bout de l’autre dans les pentes à fort déclivité… c’est la première fois qu’un truc aussi bizarre m’arrive mais je ne sais pas si c’est les hoka ou si ça vient de moi…

    • Beauchamp dit :

      Bonjour,

      Je viens de finir l’UTPMA (105 km) avec …. terrain gras , et glissant , et ce sont de bonnes chaussures hors …. j’ai pour la fois rencontrer de vraies galère avec mes pompes !!!! Ampoules sur ampoules du coup mon sponsor du moment à été Compeed et ensuite la galère est arrivée au km 48 , la languette. Trop fine avec l’effort elle cisaille le haut du pied et les rendent insoutenables donc à prévoir une paire de chaussettes vraiment renforcées genre x-bionic ou monnet…. une bonne chaussure mais qui montre ses limites sur ma distance et dans le temps.

  7. lamiricore dit :

    Salut grand maitre HOKA !
    Que me conseilles-tu comme HOKA pour un entrainement ULTRA TRAI L(UT4M 2016) + ultra justement ?
    Je pèse 63kg (j’ai perdu 2kgs putain !) 174cm (j’ai perdu 2cm putain !) et je n’envois pas du gros, tu connais bien le bonhomme ;)

    • johan dit :

      mdr mich depuis quand c’est moi qui te donne des conseil pour les chaussures :) c’est pas le contraire d’habitude ^^
      Je n’ai pas testé la mafate speed, qui me semble un peu mastoc pour les gabarits light (sur le papier c’est elle la chaussure pour ultra) ,
      la goat manque peut etre un peu de maintient pour du long (à tester) sinon rapanui 2 (preference 2s) c’est une valeur sure ! et tu en trouve à très bon prix.

    • Bruno dit :

      2 cm ? ce n’est pas grave …..mais ça dépends ou !!!

  8. Sylvain dit :

    Inconditionnel de Hoka ( Mafate,mafate speed ,râpa nui ,Clinfton)je suis très déçu par la SG à part la semelle vibram qui a une excellente tenue mais qu’on avait déjà sur râpa nui 2s le chausson sur des terrains accidentés comme en garrigue ne tient pas le pied ,on sent tout l’amorti n’est pas à la hauteur d’une Hoka en se basant sur les râpa nui et comme la semelle tient bien vous avez votre pied qui se balade à droite ou gauche devant derrière je ne les utilise que pour l’entraînement je regrette véritablement les râpa nui 2s trail

    • johan dit :

      Je n’ai pas trouvé que l’amorti était inférieur à celui rapanui, sur certaine pose du pied on sent le relief sous le talon. En revanche je suis 100% ok sur le maintient, sur du roulant ca passe mais des que ca devient technique, le pied manque de tenue.

    • Vincent dit :

      Locbaou je suis entièrement d’accord avec toi le même constat et je suis léger 1,63m pour 59kl dans le roulant pas de pb mais dans le technique c’est la galère il ne faut pas avoir les pieds fin je suis déçu!on sons les 2s trail quel domage.je viens de commander les challenger atr?

  9. Le Tcho dit :

    Bonjour,

    je suis en essai des Speedgoat et mon pied part beaucoup sur l’extérieur.
    Je trouve un peu inconfortable cette chaussure finalement

    Je fais 100kg, je cours 30 km max par semaine pour le moment et rarement plus de 10 km en 1 fois

    J’hésite à prendre les mafate speed à la place ou les xodus

    • Yan dit :

      Efffectivement, un affaissement sur l’extérieur de plus en plus important, les miennes ont 100 km, je vais les changer pour des Xodus et prendre en complément des challenger pour du roulant

  10. Guillaume974 dit :

    Salut, faut il prendre la même pointure que pour les rapa

  11. le tcho dit :

    Finalement ça sera cascadia 11 qui sortiront en décembre ou alors altra lone peak 2.5
    Drop 10 ou 0 c est pas du tout la mm chose

  12. vinrouxh dit :

    Mes Rapa Nui 2 sont en fin de vie, et j’envisage de prendre les SpeedGoat.
    As-tu pris la même pointure que les RN2 ?
    Si j’ai bien compris… l’avant du pied est plus large que la RN2. Mais par rapport à la 1 ? Si je me souviens bien, la première version était plus large que la 2. PS… je n’ai jamais essayé la 2S.
    Merci
    Vincent

  13. Pascal dit :

    Bon juste un retour concernant le GRR 2015 avec mes Speedgoat. J’ai utilisé deux paires (2eme paire à Cilaos) aucun problème jusqu’au chemin des anglais (des pieds impeccables aucunes ampoules) mais après ce chemin terrible avec ces milliers de pavés défoncés j’ai tout de même (comme il y a 4 ans avec mes asics trabucco ) eu quelques ampoules. En conclusion je ne regrette pas d’avoir pris les speedgoat notamment pour l’amorti incomparable et l’accroche super/ Donc à conseiller même pour des ultra ultra…./ (j’ai finis en 54h00 après avoir débuté par un malaise hypo dans les 10 premier km et de me retrouvé 2050ème (1177è à l’arrivée…).

  14. Clément dit :

    J’ai reçu des speedgoat suite à un SAV de ma RapaNui … 150km plus tard je vais renvoyer mes speedgoat en SAV. Sur la chaussure gauche, le mèche intérieur s’est tout déchiré sur la zone de pli (1er métatarse) …
    Leurs efficacités est terrible mais je commence à douter de la fiabilité des Hoka !!

  15. bendo dit :

    bonjour ,
    j en suis a ma troisième paire de hoka,(stinson ,rapa nui ,speedgoat),je cours essentiellement sur terrain trés technique(massif du caroux, »cailloux land »),je trouve ces chaussures dotés d’un confort incomparable ,surtout en descente.
    Par contre au niveau solidité « c’est vraiment de la merde »,tout les modeles que j ai essayé sont déja super usés au bout de 150 bornes voir moins(notament semelle)et vu leur prix c’est vraiment abusé par rapport a d’autres marques(saucony brooks lasportiva).
    quant a la speedgoat je la trouve tres inconfortable par rapport à la rapa nui et hyper instable (avant serré ),au bout de 150 km je les ai renvoyés a i run car la semelle se déchire au meme endroit des deux cotés….bref je suis super décu par ce modele et par la soliditée des hoka en général malgré leur confort.on peu parlé d obsolescence programmé avec cette marque ,c’est dommage

  16. flochel dit :

    Je rejoins le commentaire 3 paires de mafate speed en 8 mois une honte les crampons qui se détachent de la semelle c est une première et qd vous posez la question on vous répond au qu elles ne sont pas faites pour durer mais la c est un peu fort
    Messieurs de chez hooka vos chaussures sont très bien et très conforts mais la je jettent l éponge c est une escroquerie
    Damien

  17. Jean-François dit :

    Bonjour

    C’est ma première paire de Hoka , je suis hyper satisfait du comportement en général .

    Mais , car il y a un mais , le mesh intérieur est déchiré à deux endroits.

    Maintenant il semblerait qu’elle soit garantie 1 an ,je vais donc voir avec Endurance Shop

    Jean-François

  18. […] Les avis des Hoka fan boys RunOnline et Dose de Trail […]

  19. Patrick P dit :

    C’est assez inquiétant ces commentaires sur la longévité des HOKA mais en même temps, on ne sait pas grand chose du coureur, de son poids, du type de course ou même de l’entretien des chaussures…
    J’ai souvent lu que les HOKA étaient faites pour des coureurs légers et quand j’ai demandé à HOKA ce que je devais choisir pour 80 kg, l’absence de choix s’est portée sur l’unique modèle Vanquish !?
    A part ça, je ne vois nulle part de commentaire sur le chaussant de ces chaussures alors que mes premiers essais m’ont laissé une impression angoissante d’étroitesse ! N’y aurait-il que des pieds étroits parmi les fondeurs ?

    • johan dit :

      J’en ai parlé à la fin du test, content je voir que ce n’est pas une lubie… il y a bien a soucis d’étroitesse à l’avant du pied… et c’est vraiment dommage car cette chaussure c’est de la bombe. vivement une V2 corrigée.

      • Patrick dit :

        En l’occurrence, il s’agit déjà d’une V2, enfin si l’on parle bien de la Vanquish 2… Parce que pour ce qui est de la SpeedGoat, je n’en sais rien, je ne l’ai pas essayée !
        Ceci dit, est-ce général chez HOKA de faire des chaussures à chaussant étroit ou bien y a-t-il des modèles un peu plus larges, à l’instar de la Challenger ATR 2 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *