La méthode d’entraînement par cycles
19 juin 2015
Les foulées biotoises : elles ont tout d’une grande
27 juillet 2015

Suunto Ambit : le test de récupération rapide

Annoncée depuis quelque temps déjà Suunto vient de rendre publique la seconde partie de la mise à jours des fonctions de l’ambit3. Cette mise à jour concerne les modèles Peak, Sport et Run.

Mise à jour du billet :

5 fev 2017 – corrections diverses

Pour mémo la première partie de l’évolution de l’ambit3 estampillée 1.5 lui a apporté le planificateur d’entraînement et une meilleure autonomie de la batterie. Cette nouvelle m.a.j : la 2.0.4 apporte à la montre une nouvelle série d’outils orientés performance et récupération.

Le premier outil est le Running performance level
Cet indicateur, c’est votre indice de performance, c’est une fonctionnalité créée par Firstbeat. Il mesure votre état de forme physique et votre efficience en course en pied. Je vous recommande vivement la lecture du billet de franck sur running solidaire pour avoir tout les détails sur cette fonction.

Les deux autres  » outils » de cette v2 sont des test : le Quick Recovery Test et le Sleep Recovery Test

Concernant le test de récupération en sommeil, il consiste à dormir toute la nuit avec la ceinture cardio. Il vous indique l’état de votre récupération durant le sommeil. Je n’ai pas trop utilisé ce test, car j’ai énormément de mal à bien dormir avec la ceinture (la montre peut être posée a coté du lit, ce n’est pas gênant pour le test) . Et en toute franchise a chaque fois que j’ai essayé cette fonction, j’ai eu un sommeil perturbé à cause de la ceinture.

 

QRT : Quick Recovery Test

Le test de récupération rapide, c’est un test de 3 minutes qui à l’aide de la ceinture cardio va mesurer la variabilité (Heart Rate Variabilité) de votre fréquence cardiaque, c’est-à-dire la durée entre chaque battement. Sans entrer dans les détails, l’analyse de cette variabilité est un excellent indicateur de votre état de forme physique.

test récupération rapide suunto ambit

Ce type de mesure/test n’est pas nouveau, il est possible de la faire avec une ceinture cardio (compatible R-R) et le logiciel Kubios HRV pour les plus roots ou avec des apps pour smartphone comme HRV4training. Quelle que soit la méthode de mesure que vous allez utiliser il y des pré-requis qui ne changent pas et qui sont obligatoires (enfin vivement recommandé)

  • Le test doit être effectuer le matin au réveil
  • Effectuer les test dans les mêmes conditions à chaque fois
  • Testez vous régulièrement (3x par semaine c’est bien)
  • Effectuer le test dans une ambiance calme et sans distraction
  • Noter le résultat du test et la FC au repos
  • Tenir suivit de vos résultats pour les corréler avec votre période d’entraînement et événements  votre vie de tous les jours (stress boulot, maladie, vacances, etc…)

Pour calibrer les test sur votre suunto (juste après la mise a jour ou un reset firmware)  il est conseillé de :

  • Effectuez trois tests alors que vous êtes bien reposé
  • Les trois tests ne doivent pas être effectués successivement, mais espacés d’au maximum 12h

 

Sur l’ambit3 l’accès aux test se fait via  Start / StopRécupération > Récupération rapide 

suunto test recuperation rapide

 

Le mieux est de préparer la montre et la ceinture la veille au soir histoire de na pas avoir à traverser toute la maison pour les récupérer, installez la ceinture, veillez à humidifier les électrodes, allongez-vous puis lancez le test. Au bout de 3′ la montre bip pour vous indiquer que l’enregistrement est terminé.

suunto ambit test recuperation rapide

Deux écrans sont alors disponibles. Le premier, c’est votre pourcentage de récupération et le second, la fréquence cardiaque la plus basse enregistrée cela correspond aussi au votre fc au repos. J’ai eu accès au nouveau firmware de l’ambit un peu en avance ce qui m’a permis de bien tester cette fonction.

Sur 30 mesures effectuées les valeurs données par le test ont toujours étaient cohérentes,  je ne me suis jamais retrouvé à 20% alors que je ne faisait pas de sport. De la même manière je ne me suis jamais retrouvé à 80% après trois jours d’entraînement consécutifs.

JourSéanceQRT
MardiVelo : 30km Facile+100%
MercrediTrail : 1h 500D+ Difficile79%
Jeudi Route : 55mins Moyen57%
VendrediRepos70%
Samedi Velo 2h43 : 1 col au seuil 82%
DimancheFartlek 1h : A fond 48%
LundiRepos28%
Mardi Repos61%

Voici quelques entraînements et leur effet sur le résultat du QRT, notez que le tableau doit être lu en travers les mesures étant faites le matin au réveil et mes séances de sport dans la journée, elles impactent donc la mesure du lendemain matin.

Voici le tableau que donne Firstbeat / Suunto concernant le pourcentage de récupération et son interprétation

  • 81% – 100% : votre récupération est excellente. OK pour un entraînement difficile et très difficile
  • 51% – 80% : votre récupération est bonne. OK pour un entraînement difficile
  • 21% – 50% : en récupération. Entraînement Leger. Plusieurs jours consécutifs de valeur faible indique un besoin de repos.
  • 0% – 20% : n’a pas récupéré . Reposez-vous pour récupérer. Plusieurs jours consécutifs de valeur faible indiquent un besoin de repos.

 

A quoi sert ce genre de test ?

Le QRT c’est un peu la boussole de votre saison et de vos cycles d’entraînement. C’est l’outil idéal pour détecter le surentraînement ou pour confirmer un pic de forme. Virginie Govignon une traileuse de haut niveau utilise la VFC depuis longtemps dans le suivi de son entraînement. Voici un exemple de courbe annuel de sa VFC et de sa FCr.

suivit-vfc-fcr

Entourées en rouge les compétitions, le cadre vert de droite c’est sa coupure annuelle.

Pour plus d’information sur la VFC voici quelques liens :

White paper Firstbeat 

Heart Rate Based Recovery Analysis for Athletic Training (en)

Stress and Recovery Analysis Method Based on 24-hour Heart Rate Variability (en) 

 

Info Suunto 

Le TutorialTuesday du 24 juin (en)

L’annonce de la v2.0 (en)

La notice ambit 3 v 2.0

 

Lien externes 

La variabilité de la FC et le système nerveux autonome (fr)

21 Comments

  1. Julien dit :

    enfin un moyen simple de récupérer ces infos de rmssd / vfc !
    Mais maintenant que l’on connait notre niveau de récupération, on fait quoi ?

    – On se repose vraiment pour remonter le score au dessus de 80 % ? il ne faudrait pas trop en faire…

    – On insiste un peu pour voir si ça pète ou si on peu descendre encore avant un vrai repos pour passer un cap et progresser vraiment ?

    – ce sera surement intéressant après une grosse course pour doser sa reprise

    – attention quand même à ne pas négliger le reste de la machine, tendon, muscles qui ont aussi besoin de récupérer ;)

    • johan dit :

      – On se repose vraiment pour remonter le score au dessus de 80 % ? il ne faudrait pas trop en faire…

      aprés une bonne semaine, au 3em matin je suis remonter a 100% malgré cela cela seance du soir fut bien merdique…

      – On insiste un peu pour voir si ça pète ou si on peu descendre encore avant un vrai repos pour passer un cap et progresser vraiment ?

      dans un premier temps je vais m’en servir comme indicateur, sans faire en fonction de…

      – ce sera surement intéressant après une grosse course pour doser sa reprise

      oui clairement !

  2. sylvain dit :

    bonjour

    une fois le test fini, la lecture faite il n’y a aucune trace en mémoire (sur la montre) des résultats de test ni aucun téléchargement sur movescount??? cela semblait pourtant simple de mémoriser deux données (fréquence cardiaque mini et pourcentage de récupération pour permettre un suivi mensuel par exemple)?

    ou alors c’est moi qui ai loupé l’endroit où l’on pouvait retrouver ces donnée?

  3. sylvain dit :

    bonjour
    est il possible de récupérer les valeurs de test de récupération soit sur la montre (et je n’ai pas trouvé où) soit sur movescount (mais là encore je ne sais pas où)?

    il serait intéressant d’avoir un graphique des valeurs de récupération en fonction des entraînements (durée, intensité…)

    • johan dit :

      malheureusement non, pour l’instant il n’est pas possible de récupérer ces valeurs, je suis d’accord avec toi sur le fait qu’un historique serait bien sympa. Moi pour l’instant je stock tout dans l’app iphone « Loggr »

  4. Christophe dit :

    Bonsoir
    J’ai essayé le test rapide mais au moment où il recherche la ceinture, l’affichage se remet au menu de « récupération ». Idem pour le test de récupération pendant le sommeil.
    Pourtant ma ceinture Bluetooth wahoo fonctionne bien pendant une course.
    Est ce que j’ai loupé quelque chose ?
    Merci

    • johan dit :

      il est possible que la ceinture ne soit pas compatible ( notamment au niveau de l’enregistrement de l’intervalle RR ).

      • Christophe dit :

        Merci Johan, effectivement l’émetteur Wahoo n’est pas compatible avec le test et donc n’utilise pas l’enregistrement RR. J’ai acheté la ceinture Suunto en solde !

  5. Etienne dit :

    Bonjour Johan
    Merci pour cet article très intéressant, cependant je me pose une question :
    Peut on se fier à la fréquence cardiaque la plus « faible » pour dire qu’il s’ agit de notre Fc de repos?

    D’habitude je suis autour de 49-50 bpm. (Je fais le test environ 3 min en utilisant la montre sur l activité « course » et je prend la Fc moyenne pour ma Fc de repos)

    Ici en utilisant le test de récupération rapide je trouve une Fc la plus faible de 41-42 bpm.

    Merci d’avance pour ton avis et tes articles, continue ainsi…

    • johan dit :

      en effet il y a peut être un truc la…
      j’ai également remarqué que ma fc était plus basse avec le test en comparaison avec un enregistrement classique.
      Peut être que le test enregistre la FC la plus basse mesurée

  6. Etienne dit :

    Merci Johan pour ta réponse,
    Oui je pense qu’il s’agit de la Fc la plus faible enregistré. Du coup peut-on considérer ceci comme la Fc de repos… Je suis curieux de savoir…

    Sur un enregistrement classique de 3 min ma Fc varie entre 43 44 bpm minimum et 55-56 bpm maxi du coup je prenais la moyenne comme ma Fc de repos …

    Est ce que quelqu’un a un avis?
    Car pour travailler suivant des zones de fréquences cardiaques ce n’est plus pareil :P

    Merci à vs

  7. Nuwanda dit :

    Très bon article Johan qui synthétise bien tout ce qui a été fait par Suunto sur le sujet et regroupe les 3 liens essentiels.
    J’utilise ces tests avec bonheur depuis leur disponibilité et l’analyse R-R est très fiable. J’ai pu le constater avant deux marathons. Un autre indicateur à ne pas négliger et la corrélation avec l’indice EPOC. On peut se retrouver avec des recovery tests dans la tranche des 80%-100%, mais une corrélation avec les consommation EPOC sur un même parcours et un même effort (apparent) sont essentiels. En effet, le mur des 30km au marathon ne sera pas du tout le même en fonction des valeurs EPOC qui précèdent la date de la course. Pour un même parcours et un même effort, si la la pente de la courbe EPOC et sa valeur maximale diminuent, ce sera un bien meilleur indicateur que la valeur des recovery tests qui reste à mon goût un indicateur trop variable. Les commentaires précédent le démontrent bien concernant la valeur de FC repos donnée. Que vaut une FC repos de 40 si sur un test de 3 minutes la FC mesurée moyenne est de 45? Il manque ici la notion de variance.

    Depuis peu, mon statut de récupération n’est plus correcte, ma montre ne m’affiche plus le message « xx % recovered » mais  » xx% New Term ». Quelqu’un a-t-il déjà rencontré ce problème. Le support Suunto est incapable de me donner une réponse fiable. Ni même de me dire comment recalibrer les tests!

    Bonne journée à tous et bons entrainements.

    • johan dit :

      Merci pour ton commentaire,
      ton histoire de pente de peak epoc et de mur de 30km m’intéresse beaucoup, je suis comme toi persuadé qu’il a quelque chose a tiré de l’epoc pour une gestion optimal de l’effort. J’ai remarqué que sur trail long une chute de l’epoc signale l’arrivé quasi certaine d’un coup de mou derrière.

      Pour le message aucune idée, probablement un soucis de traduction dans le firmware. Pour recalibrer le test il est possible que de re-installer le firmeware via movescount reset les données du test.

  8. rom193 dit :

    Bonjour Johan,
    as tu egalement un tableau pour les resultats sur le test du sommeil ?
    peux t’on le comparer avec le test rapide ?
    j’ai essayer le test du sommeil et j ai obtenu 45% mais je ne sais pas a quoi cela correspond ?
    Merci
    romain

  9. Jeremy dit :

    Bonjour Johan,

    As-tu déjà rencontré des « échec du test » avec le QRT? Cela fait 2 ou 3 fois que j’essaie de faire le test de récupération rapide, la ceinture est bien synchro, les 3′ s’écoulent correctement, et à la fin la montre me fait un « bip d’échec » et m’indique « échec du test »…
    (je n’ai pas essayé le test sur la nuit complète)

  10. Sylvain dit :

    Oui l erreur est frequente . Je pense qu’ elle est liée à un taux de récupération trop bas que la montre n arrive plus à analyser.

  11. Steven dit :

    Je possède une ambit peak et j’ai un problème lorsque je fais du vtt de descente la montre enregistré toujours les monté en remontées mécaniques ce qui fausse ma distance effective. Comment faire

  12. Christian dit :

    Bonjour

    Article très intéressant.
    Je me pose malgré tout une question concernant l’étalonnage du test:
    Tu dis 3 tests espacés de 12h minimum – le manuel Suunto dit « mais doivent être espacés d’une durée maximale de 12 heures » ce que je comprends comme étant le contraire…

    Où est la vérité.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *