Voyage de presse Hoka : I’m in !
17 juillet 2014
Deux bonnes surprises chez GO2sport cet étè
3 août 2014

Hoka Interlac Trail 2014 : Marathon Solo mais jamais seul

Il y a les courses que l’on choisit et puis il y a les autres : le coup de coeur, les coups de tête, les surprises… . Le Hoka Interlac Trail rentre pour moi directement dans la seconde catégorie. Quand je choisis une une course je veille à  :

  • Qu’elle soit « adaptée » à mon entrainement : raté en ce moment je suis plus orienté trail court
  • Qu’elle ai un bon ratio dénivelé /distance : encore raté, moi qui suis addict aux grosses et longues montées c’est 1900m D- pour seulement 800m D+ au menu du lendemain
  • Que le « cadre » soit beau : je ne connaissais pas ce coin de pays et franchement j’en ai pris plein les yeux ! Je reviendrais

C’est Chritophe Aubonnet (grand marabout de la conception de la chaussure oversize) qui est aux commandes de l’Interlac Trail et malgré tous ses efforts pour me trouver une team relais sur le 77km c’est finalement sur le marathon que je m’inscrit.

Samedi après une petite matinée passée sur la route j’arrive finalement au lac du Bourget, et assez rapidement je suis rejoint par les autres blogueurs / journalistes et l’équipe Hoka One One. C’est pour moi l’occasion de rencontrer Jahom que connaissait virtuellement depuis quelques années maintenant ainsi que Sylvain Bazin, Vincent, Pierre, etc…

interlac-restau-presse

Nous passons la journée sur le site de la course au lac du Bourget, l’équipe Hoka prend le temps du nous expliquer la philosophie de la marque, les différentes technologies utilisées : non les Hoka ne sont pas seulement des chaussures Oversize. Nous passons un long moment assis dans l’herbe à écouter Jean-luc nous expliquer les pourquoi du comment des chaussures hoka, on sent vraiment que pour lui ce n’est pas que du business, il y a aussi de la passion et une forte envie de permettre aux sportifs de courir dans les meilleures conditions.  Enfin nous découvrons en détail  les modèles Primptemps – Été 2014 dont la Mafate Speed et la très très prometteuse Clifton.

Hoka2014

Après la théorie nous passons à la pratique, avec le test de la RapaNui v2 sur un Parkour organisé autour du village de course, comme le hasard fait bien les choses je tombe dans le groupe de Benoit et je trouve le gaillard plutôt véloce… il finira 8em sur le 40km solo le lendemain :)

Une bonne nuit de sommeil je retrouve toute la troupe ainsi qu’Élodie de l’agence 187com qui après un premier réveil a 3h00 du matin pour déposer les coureurs du 77km c’est relevé une seconde fois pour nous déposer au départ de la course : Station de Crolles

Photo Elodie 187com.fr

Photo Elodie 187com.fr

de droite a gauche : Benoit (Track&news), Pierre (Jogin.fr), Muryel (Metronews.fr), Serge (Hoka France), Mickael (Runners-world.fr), Mathieu (Runningfrance.fr), Vincent (Journaldutrek.com), Laurent (Terratrail.fr / Esprit-Trail ) & bibi

À quelques minutes du départ, la pluie promise pour la fin de matinée arrive et pousse le directeur de course à abréger un peu son discours. Très rapidement je perds de vue le reste du groupe visiblement plus a l’aise que moi sur cette portion ultra roulante et je reste avec Vincent  un petit moment, mais l’appel de la nature m’impose un petit arrêt forcé  et finalement le perd aussi de vue. Cette première partie de course est digne d’un 10km : 400m de D- sur une piste forestière.

Au km10 on attaque la seule et unique bosse du parcours, celle qui va nous mener au Revard, la montée est plutôt facile et bien que je reste sur ma réserve je double et double  pas mal de coureurs ( il faut dire que je suis parti bien au fond :p ). Arrivé au sommet je retrouve une grosse partie de mes camarades blogueur en train de profiter d’une éclaircie entre deux arbres pour tiré le portait au lac du Bourget

Photo Vincent Journaldutrail.com

Photo Vincent Journaldutrail.com

Je poursuis avec Vincent sur toute la portion qui mène au Revard, une succession de petites bosses entre sous-bois et clairière c’est tout simplement somptueux !!!

À l’occasion d’une balise ratée, je perds encore de vue mon acolyte que je ne révérais plus jusqu’à l’arrivée…

interlac-revard-presse

Photo : Marjorie Perrot Terratrail.fr

Au km21 nous traversons une partie de la Felcaz lieu dont j’avais si souvent entendu parlé et que je ne regrette pas d’avoir visité même si furtivement ( clairement une des mes prochaines destinations vacances ! ). Et donc la Feclaz c’est le ravito enfin plutôt THE ravito on se croiserait sur un Ultra : grosse abondance de bonnes choses sur les tables ! Je me fais un sandwich au jambon oubliant quelques secondes minutes que je ne suis que sur le 40km et que ce n’est pas nécessaire :) mais Timothé nalet qui est présent sur la course en mode caméraman / photographe se fera un plaisir de me le rappeler.

Ce coup-ci c’est avec Mathieu que je repars pour quelques kilomètres de route, ca monte juste ce qui faut pour chauffer les cuisses avant la descente… il n’y à pas de bosse sur l’interlac trail 40, mais il y a une descente à s’en faire peter les quadris ! -1000m en 3,5km autant dire que ça pique et bien content d’avoir une paire de Rapa nui aux pieds avec cette accroche que trouve toujours aussi bluffante !

Au terme de cette interminable descente nous arrivons dans le petit bourg de Mery avec un panneau sur un arbre nous annonçant la ligne d’arrivée a 10km, et là normalement je devrais être content, 10km de plat à dérouler tranquillement. Mais mon cerveau interprète cela comme 10km de bitume monotone et cassant et ce moment-là m’a littéralement séché… plus d’envie, les idées noires bref la galère, j’alterne entre marche et course, j’essaie de me rappeler les articles que j’ai lu sur la méthode cyrano sans succès et à force de tentative pour trouver un bon rythme course / marche je finis par arrivé. Passé l’aéroport de Chambéry on commence à entendre le doux bruit de la ligne d’arrivée : ça sent l’écurie et par magie je retrouve un la motivation pour finir ce dernier kilomètre en courant.

cardio

Un petit tour par le village de la course et me voilà arrivé en 4h35, j’aurais surement fait mieux avec beaucoup de si, mais je n’étais pas vraiment venu là pour un chrono bien que le parcours soit vraiment taillé pour. Cela dit j’ai vraiment adoré toute la partie Revard de ce trail et un peu moins la fin, mais c’est vraiment très personnel : moi et le bitume nous ne somme plus copains depuis quelques années maintenant.

Je retrouve Benoit, Pierre, Vincent et Mathieu sur le stand Hoka histoire de débriefer sur la course en attendant Michael et Laurent. Une rapide halte au gymnase ou des douches chaudes sont à disposition des coureurs et c’est l’heure de prendre le chemin du retour avec des belles images plein la tête !

Je tiens à adresser un sincère merci à Hoka et à l’agence 187com pour l’invitation. Merci à Serge, Guillaume et Jean-Luc Diard pour leur disponibilité et leur gentillesse,  merci également à Lucile et Élodie pour l’organisation de ce We aux petits ognons :-) Pour la petite histoire Guillaume (directeur marketing Hoka) et Jean-luc (PDG – fondateur  Hoka) ont tous deux pris le départ du 77km de l’Interlac 2014, comme quoi chez HOKA  ils ne font pas que vendre des chaussures ils les testent dans les règles de l’art !

Hoka-interlac-JL-diard-finisher

Photo @xtof : Jean-luc Diard / PDG fondateur Hoka one one / Finisher 77km Interlac

 

 

 

 

5 Comments

  1. Cedric dit :

    Super CR..
    Comme tu connais la route on espère te croiser au Nicolet regard ^^

  2. vinvin20 dit :

    Superbe parcours en effet! Bon, il te reste à faire la balade jusqu’à la croix du Nivolet , et si tu viens en vacances, il faut absolument aller au quatres vallées (tu es passé devant, au belvédère du Revard) et déguster un « cèpe du Revard »(pour les gourmands). En tout cas, fait moi signes si tu reviens dans le coin! :)

  3. Runonline dit :

    Pas mal du tout kiki pour un choix last minute et pas trop dans ton style de terrain !

  4. […] jusqu’au voyage presse Interlac Trail quand j’ai découvert la Hoka Clifton, en plus présentée directement par le grand patron […]

  5. bilan sportif dit :

    […] marquée par deux évènements tout aussi inattendus qu’inoubliables : tout d’abord la rencontre avec HOKA à l’occasion de l’interlac trail et ensuite le voyage chez SUUNTO en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *