s’ITRA pas les points tu cours pas…
21 mai 2014
Skechers GoRun Ride 3 : Courez avec un nuage aux pieds
10 juin 2014

Hoka Rapa Nui 2 Vs Rapa nui 1

Comme tous les ans en début de saison trail les marques sortent leurs nouveaux modèles qui bien souvent sont des « évolutions » des modèles des années précédentes. Et la question qui vient directement à l’esprit c’est « est ce juste du marketing ? ou est-ce qu’il y a une réelle évolution avec ce nouveau modèle »

L’année dernière j’ai découvert la Hoka Rapa Nui qui pour moi est de très loin ce que Hoka à fait de mieux comme chaussure ( en tout cas, c’est celle qui me convient le mieux ).

hoka-rapa-nui-2-off

La Rapa Nui est une Hoka donc forcement oversize, on retrouve 21mm de semelle devant et 26m derrière et avec un drop de 5mm ce qui est encore assez plat sans toute fois être complètement minimaliste. Le poids en 42 est seulement de 390g et encore moins pour moi qui suis en 40 2/3 !

Pourquoi j’adore cette chaussure : 

  • Elle est bien moins « haute » que ses copines mafate et Stinson qui sont respectivement à 32mm et 33mm de hauteur sous talon, et ce surplus de gomme rends pour moi la chaussure instable en terrain accidenté,  soucis que je n’ai jamais rencontré avec les Rapa.
  • Comme il y a moins de gomme elle sont plus légère 410g pour la mafate et 320g pour la stinson.
  • Et le dernier point en faveur de la Rapa c’est son accroche ! sans rentrer dans la comparaison je dirais bluffant même sur l’herbe mouillée ( largement testée sur l’édition 2013 du trail des abeilles ).

Après avoir usée presque à la corde mes Rapa Nui 2013, j’ai signé pour un an de plus avec ce modèle, mais en version 2 et à ma grande surprise il n’y a pas que l’esthétique qui à changé cette année.

 

Hoka_rapa-nui-2-002

Hoka Rapa Nui v1 (à droite – 600km) Vs v2 (à gauche – 30km )

 

La protection avant

Ce que j’appelle la protection c’est la partie renforcée à l’avant de la chaussure qui protège vos orteils en cas de rencontre fortuite avec un caillou…

Hoka_rapa-nui-2-005

Hoka Rapa Nui v2 (à gauche ) / Hoka Rapa Nui v1 (à droite )

Sur la Rapa1 la protection était cousue (on voit bien la double piqure qui délimite la partie haute) et dans un matériau similaire à du cuir. Quand j’ai recut la chaussure au début, la coque était rigide, mais sans plus il était possible de l’ecrasé avec le pouce sans trop forcer. Après de très nombreuses sorties trail maintenant elle est complètement affaissée et molle, mais elle a parfaitement remplie son rôle.

En revanche sur la Rapa2 à gauche sur la photo, le tissu est remplacé par une coque en plastique très rigide qu’il est impossible d’écraser avec le pouce.

 

La semelle

 

Hoka Rapa Nui

à gauche Rapa 1 / à droite Rapa 2

Aucune différence à noter sur la semelle

Hoka_rapa-nui-2-006 Hoka_rapa-nui-2-007

un rapide coup d’oeil sur l’usure de la semelle : à gauche la v2 a 30km à droite la v1 en à +/- 600. Les crampons sont complètement rabotés, mais ils sont toujours présent et bien évidement l’accroche n’est plus celle des premiers jours elle reste très acceptable.

Dernier point concernant les semelles. La partie en EVA qui borde la semelle a proprement parlé à tendance à très très vite s’abimer.

Hoka_rapa-nui-2-001a

 

Sur la photo à droite mes Rapa2 avec à peine 30km présente déjà des signes inquiétants, et la première fois que j’ai remarqué cela sur les rapa 1 j’ai pris peur sauf que voilà ça s’arrête là !

Voilà ce qui se passe avec cette bordure : l’EVA se décolle légèrement de la semelle pour former un boulet, qui lui-même finit par s’arracher et puis il ne se passe strictement plus rien. C’est certain que cela n’est très esthétique, mais pas plus gênant que ça : cf mes rapa1 ci-dessous.

Hoka_rapa-nui-2-003

 

 Le chausson

Au niveau du chausson quelques petites différences, mais rien de bien important. Le système de laçage : quicklace est toujours le même et une paire de lacets traditionnels sont toujours fournis avec les chaussures pour les changer si le Quicklace ne convient pas.

Hoka_rapa-nui-2-004

Rapanui 2 (gauche) / Rapanui 1 (droite)

 

Au niveau du talon la Rapa1 était formée d’une seule pièce de tissu sur la 2 on retrouve 3 parties. Aucune idée de ce que cela peut apporter à la chaussure : rigidité ? Esthétisme ? Chaine d’assemblage différente ?

 

Hoka_rapa-nui-2-009

Rapanui 1 (gauche) / Rapanui 2 (droite)

La partie arrière :

  • Sur la v1 il y avait : des pièces de tissu et le logo Hoka brodé (sur la gauche) ainsi qu’une large bande (verte).
  • Sur la v2 tout cela a disparu pour laisser place à des bandes synthétiques thermo collées et un petit logo HOKA lui aussi collé.

La partie latérale arrière :

C’est la zone qui semble avoir subi le plus gros lifting, les deux pièces de tissu ont cédé leur place à une sorte de moulage plastique qui en théorie devrait éviter l’affaissement de la partie arrière visible sur la Rapa1 (à gauche).

Conclusion

La Rapa Nui V2 est certes un peu moins fashion, mais les modifications apportées par Hoka semble vouloir rigidifier un peu la chaussure, lui apporter de la résistance en terrain « hostile » et procurer une meilleure protection pour le pied.

A l’utilisation au niveau confort, dynamisme et amortis je n’ai remarqué aucune différence entre la V1 et la V2.

Un petit mot pour remercier Twinner Riviera / sport-avenue.com qui m’a permis de recevoir ces chaussures les tout premiers jours de leur commercialisation et surtout a temps pour pouvoir les menées sur le trail des balcons d’azur 2014.

13 Comments

  1. runonline dit :

    Je pense me reprendre une paire de Bondi que j’ai redécouvert ces dernières semaines après une blessure et je prend un max de plaisir avec ! je pense que pour la traversée de Verbier (64 km), elles seront parfaites ! t’en penses quoi ?

    • johan dit :

      Si tu aime la bondi tu va forcement aimé la rapa nui. Le soucis c’est que la bondi est plus destinée a la route et au chemin « soft » sut trail elle se defends mais elle manque de protection a l’avant et surtout dessou, en gros tu risquer de flinguer ta paire sur une course. Essai la Rapa ! tu va aimer ! fait moi confiance !

  2. lamiricore dit :

    Pour le Verbier passe en BONDI c’est hyper roulant, les touristes ont mangé le terrain …

    Johan tu es mon testeur ref un pro du test !!

  3. […] : Hoka One One – modèle Rapa Nui Trail J’ai conscience qu’il était un peu osé de partir sur ce type de course avec une paire […]

  4. cyril dit :

    Hello,

    tu es satisfais de l’accroche des semelles ? J’avais lu que cela laissé a désiré.
    J’ai pris les rapa tarmac pour reprendre gentiment sur piste et sentier (en esperant que l’amorti et mes nouvelles semelles me permettent de reprendre) Tu coup je me posais la question pour le modele trail (pour le futut, dans l’optique que tout aille bien)

    Merci !

    • johan dit :

      Salut Cyril,
      Perso je suis extrêmement satisfait de l’accroche, j’ai couru les hauts fort le WE dernier avec 80% du parcours dans la boue et j’ai glissé une seule fois, l’année dernière j’avais fait les abeille avec la descente depuis le sommet sous la flotte et 0 chute !!!
      Là ou l’accroche laisse a désiré c’est quand la chaussure est en fin de vie +/- 600km dans mon cas.
      A priori la rapa3 sera equipé d’une semelle vibram donc plus de soucis d’usure ^^
      Par contre les tarmac j’ai essayé et perso j’ai pas aimé… revendu aussi sec pour reprendre des Bondi 3… ce coup je me suis planté de pointure mais c’est une autre histoire… (pour la route et le sentier la bondi c’est Top top top )
      la rapa trail est bien plus « souple » que la rapa tarmac.

  5. Je suis toujours réticent au test de l’oversize de chez Hoka… J’adore ressentir les aspects du sol par l’intermédiaire de la semelle, je trouve que ça joue pour beaucoup dans les sensations qu’on peut avoir en courant…
    N’est-ce pas un peu tronqué avec ce type de chaussure?

    • johan dit :

      Tout dépends de ce que tu recherche d’une part et du type de coureur que tu est d’autre part, moi je ne suis ce qu’on peut appeler un rapide à la difference de jahom par exemple qui passe plus de temps en l’air qu’au sol :)
      Du coup mes pieds ont largement le temps de profiter de « asperitées » en question :p et j’avoue que l’oversize et surtout rockering des hoka c’est quelque chose j’ai du mal à me passer et d’autant plus sur les sorties au delà de 30km.

  6. fabien88 dit :

    quelles sont les différences avec les salomon S-Lab xt6 softground?

    • johan dit :

      aucune idée… je n’ai jamais eu l’occasion de tester ces salomons.

    • Ludo dit :

      Bonjour, je tombe par hasard sur ce blog.
      Pour répondre à Fabien88….
      J’ai les deux paires : les XT6 softground et les rapa nui 2.
      En préparation des hospitaliers, j’ai acheté les salomon. Super confortable, super accroche, dynamique…mais sur les sorties longues elles manquent (pour moi) de confort. Et point non négligeable, elles se déchirent au niveau de la partie interne du gros orteil (sur les deux pieds).
      Du coup, je suis aller chez mon revendeur qui m’a conseillé les rapa nui. Excellente accroche (idem salomon), très bon amorti. Effectivement on ressent moins le sol, mais pour du très long, c’est génial.
      Moi qui suis plutot lourd sur mes appuis, je privilégie donc les salomon sur les trails courts, et les rapa nui sur les trails de plus de 25km…
      Voilà mon retour.

      • fabien88 dit :

        merci c’est bon à savoir. Encore une fois on me dit que salomon est fragile or je n’ai eu que des salomon quand je faisais des raids et mes dernières salomon commencent seulement à se trouer à l’endroit que tu cite mais elles ont presque 3 ans! Du coup je vais rester fidèle à salomon mais qui sait jamais ne dire jamais ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *