Trail des balcons d’azur 2014 : en duo improvisé

[Traduction] 30 habitudes saines pour les triathlètes
15 mai 2014
s’ITRA pas les points tu cours pas…
21 mai 2014

Premier trail = premier amour ? Je pense qu’on est vraiment sur quelque chose de similaire. Une expérience qui laisse une trace tellement forte et imprégnée que nous sommes irrésistiblement attirées vers elle, et rien ne semble pouvoir atténuer cette attirance ! ni le temps ni les kilomètres.

Après 5 participations à ce trail je m’étais pourtant dit que je devais trouver un autre terrain de jeux pour commencer la saison trail. Mais non cette année encore j’ai finit par craqué et ce malgré une belle déconvenue avec mon épaule à 3 semaines de la course, qui m’a poussé dans les bras du CRBMS ou j’ai retrouvé nath ma kiné fétiche, qui elle même ayant planifiée cette course n’a pas eu de mal à se laissée convaincre pour me remettre d’aplomb pour le dernier WE d’avril.

À mon niveau s’envoyer 32km en première course de la saison c’était déjà sympa, mais cette année les formats ont changés c’est : 25, 47 et 89km et du coup le choix est vite fait :

  • 25 km : trop court, trop cardio pas le temps de s’installer dans la course
  • 89 km : oui… mais non
  • donc en tout état de cause il me reste le 47km 2200D+ je trouve cela un peu long, mais ça devrait passer sans trop de soucis.

À 24h du départ et limite sur un coup de tête mon pote Johann (joker) s’incrit lui aussi et on se décide assez rapidement à « essayer » de la courir ensemble.

Dimanche 6h50, j’arrive à mandelieu complètement à la bourre. C’est bien la première fois que je me fais une panne de réveil un jour de course… et pour simplifier les choses il se met à pleuvoir (enfin ce n’est pas vraiment une surprise, une année sur deux la météo il fait beau, l’autre il pleut).

On sa cale presque en fond de peloton histoire de ne pas partir trop vite. L’objectif du jour est d’arriver avec un maximum de fraicheur… enfin tout est relatif après 47km de course. Je connais bien mon compagnon du jour et je sais qu’il va falloir le temporisé pour éviter la double explosion en vole, ce qui fonctionne plutôt bien pendant la première heure de course.

tba-d-2014-455

Un petit coup d’euphorie, un parcours plutôt roulant et voilà comment on se retrouve au premier ravitaillement (km 22) avec une vitesse moyenne à plus de 7km/h. Je préviens mon compère qu’on est un peu trop rapide et qu’on risque de le payer. Et l’addition n’a pas mis très longtemps a arrivé : pile au 30em pour moi et ce n’est pas l’effet psy car je n’avais pas activé l’affichage des kilomètres sur ma montre. Non c’est simplement  les ajustements de début de saison… une ou deux sorties longues vélo et quelques gel à l’entrainement auraient fait l’affaire.

Joe prend lui aussi son éclat au alentour du km28, nous arrivons au dernier ravitaillement km33 comme deux loques ( ok…ok j’exagère un peu ) et en moins de 3km je suis passé d’une course presque maitrisée au gros coup de bambou, joe parle même d’arrêter là. On se pose 5 minutes, fait le plein de StYorr et on repart pour les 14 derniers kilomètres.

tba-47-monge-382

Il reste une petite bosse de 300m, une fois arrivé en haut le coup de moins bien est passé et je reprends mon rythme de course, malheureusement Joe est toujours dans le dur… il me propose à plusieur reprise de partir, mais je prefère resté avec lui pour finir tranquilement la course.

tba_2014-001

Km42 : ca comment à sentir l’ecurie, je propose à Joe de mettre un petit coup de collier histoire de passer sous la barre symbolique des  7h30 et comme la courbe cardio en atteste il restait largement de quoi jouer.

Capture d’écran 2014-05-20 à 10.05.27

Comme toutes les années ce TBA fut une experience très riche en émotions et le fait de l’avoir partagée avec un ami à ajouté une note toute particulière à cette course.

tba_2014

6 Comments

  1. […] Un petit mot pour remercier Twinner Riviera / sport-avenue.com qui m’a permis de recevoir ces chaussures les tout premiers jours de leur commercialisation et surtout a temps pour pouvoir les menées sur le trail des balcons d’azur 2014. […]

  2. lamiricore dit :

    Et le smile à l’arrivée mec !!!!

  3. vinvin20 dit :

    Superbe!
    Bravo les yohan(n).
    En effet, le cardio n’a pas l’air d’avoir monté trop haut. C’est bon signe pour la suite de la saison.
    C’est un bien bel endroit, meme si la météo a ete capricieuse..Au moins, vous aurez pas eu de coup de chaud.

  4. julien dit :

    Moi qui me laisserait bien tenté par un trail dans le sud ça pourrait le faire. Surtout que l’année prochaine Il ne pleuvra pas ;)

    Belle reprise. Next ?

    • johan dit :

      en effet juju tu as bien suivit le cycle, l’année prochaine c’est canicule sur le TBA :-)
      le prochain ce sera a priori Valberg debut juillet (une station de ski a 1h20 de nice) sur le même format 46 / 2600 mais beaucoup plus typé montagne celui la.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *