Déjame Vivir – Summit of my life II
18 mars 2014
Challenge Interentreprises contre la Faim 2014
28 mars 2014

Test du Sac Oxsitis ultrarace – hydragon Ace 17l

Quand Oxsitis m’a proposé de me prêter un de leurs produits pour « test », j’avoue que j’ai fait ma fine bouche, ca fait trois ans que je ne jure que par mon Salomon S-lab…
Finalement en dépis de cause je me suis laissé tenté par le Hydragon UltraRace 17l, après 3 mois de test la seule chose que je regrette c’est devoir le rendre !

oxsitis-hydragon-ace-test-003

Les gouts et les couleurs

L’hydragon 17 existe en deux version / coloris.

sac_hydragon_limited-ed sac_hydragon_ace_17l_3d-1

J’ai reçu en test le limited edition en  vert et violet, si j’avais eu à l’acheter il ne fait aucun doute que j’aurais opté pour le orange et noir, de toute façon une fois sur le dos on ne le voit plus,  alors la couleur c’est assez « optionnel » dans ce cas précis. Sachez qu’il existe une troisième « option » c’est le  Hoka EVO-R qui a pour base le Hydragon mais avec quelques différences techniques.

Capture d’écran 2014-03-10 à 16.35.02

 

Le système d’hydratation

Je commence volontairement par ce que j’ai le moins aimé sur ce sac. Le système d’hydratation est composé de :

  • Une poche à eau de Widepack de 2L avec sortie verticale
  • Un mélangeur oxitis
  • Un Tube d’aspiration facile

oxsitis-hydragon-ace-test-005

Comme on le voit bien sur la photo, le mélangeur est un intermédiaire indissociable du système d’hydratation. Sur le mélangeur à une sortie vers la bouche, une entrée vers la poche et le raccord pour les gels. Même si ce systeme est assez ingénieux je n’ai pas accroché et d’ailleurs un des soucis que j’ai rencontrés avec c’est que les tuyaux ont tendance à se décroché assez facilement.

oxsitis-hydragon-ace-test-007

 

 

Évidement personne n’échappe à la loi de murphy et forcement le tuyau c’est débranché quand la poche était pleine et je me suis retrouvé avec la moitié du contenu sur moi… Un autre « souci » avec ce mélangeur :  on ne peut pas l’enlever (enfin si techniquement on peu, mais ce n’est pas prévue pour) ! Je trouve dommage qu’Oxsitis n’ait pas ajouté un petit raccord amovible pour relier directement la poche à sa sortie et retirer le mélangeur quand on ne veut pas s’en servir.

Dernier point je n’aime pas la poche a eau, je la trouve trop rigide en plus du fait que la sortie soit vésicale et par le dessus. Sur ce point-là je préfère de loin mon s-lab avec sa poche souple et sa sortie sous le bras (il faut aspirer moins fort pour boire).

Évidemment rien n’empêche de mettre la poche hydrapack dans le hydragon pour obtenir le sac « presque » parfait ^^

 

Un Sac pratique et polyvalent

« Un sac pour des trailers concut pas des trailers » voila la réflexion que je me suis fait la première fois que je suis parti courir avec Mr Hydragon ! Il y a tellement de détails bien pensés sur ce sac que cela ne peut pas être du hasard, les personnes qui l’on conçut savent ce que c’est que de courir en montagne avec un sac sur le dos.

À l’intérieur

C’est un 17l alors à l’intérieur il y a de la place beaucoup de place ! On y trouve en partant du fond vers le devant :

  • La poche principale avec serrage rapide  pour la poche a eau
  • Deux poches filets d’une vingtaine de cm de profondeur
  • Une grande poche qui fait le hauteur du Sac
  • Deux poches filet
  • Deux poches filet

Soit 8 emplacements si on ne compte pas la partie entre les poches et le rabat principal.

oxsitis-hydragon-ace-test-018

 

Encore une fois je vais comparer avec les Salomon mais ce coup-ci en faveur du Oxsitis. J’ai testé chez Salomon le 5L, le 12L et le 14+3 (modèles 2012) bref quelques soit la contenance : la poche ne s’ouvre jamais suffisamment, le rangement à l’intérieur est sommaire voir inexistant.

Chez Oxsitis on dispose d’une ouverture quasi totale qui donne un accès rapide et facile aux contenus. Il n’y a pas moins de 6 poches « accessoires » + la poche principale pour ranger ses affaires dans le sac.

La poche à eau dispose d’un emplacement dédié, elle peut être sortie et remise assez facilement. Un « scratch » permet d’attacher la poche au sac pour éviter qu’elle tombe au fond et fasse un boule qui vient vous taper dans les lombaires à chaque pas.

oxsitis-hydragon-ace-test-001

oxsitis-hydragon-ace-test-002

 À l’extérieur

L’extérieur du sac est conçu avec le même souci de simplicité est de pratique. Prenez par exemple la bretelle doite, qu’est ce qu’on y trouve ? Une poche GSM. Oui je sais comme sur beaucoup de sac, sauf que la je vous parle d’une vraie poche téléphone pas d’une poche filet qui fait office de…

Chez Oxsitis la poche téléphone elle est :  

  • Étanche
  • Large
  • Avec une fermeture zip
  • Avec de la mousse à l’intérieur pour protéger le tél.

Ca semble du détail, mais à l’utilisation sur des sorties Off, ou on s’arrête souvent pour faire des photos, regarder la carte, etc… ces détails apportent un confort d’utilisation très appréciable.

oxsitis-hydragon-ace-test-016

Pour pousser le souci de détails encor plus loin chez Oxsitis ils ont pensé à ajouter une mousse de protection à l’intérieur de la poche, histoire de protéger votre précieux qui lui coute 4 fois le prix du sac.

oxsitis-hydragon-ace-test-014

 

Sur la bretelle gauche, on retrouve la poche pour le mélangeur. Noter que sur le EVO-R le mélangeur n’est pas présent, il y a une poche à scratch à la place. Personnellement plutôt que le mélangeur, j’aurais préféré une poche pour bidon, car je sais que j’aime bien alterner entre eau et boisson énergétique en utilisant à la fois la poche a eau et un bison ou une flasque, malheureusement sur ce sac cela est impossible.

oxsitis-hydragon-ace-test-009

 

Notez qu’au cas ou vous decideriez de supprimer le melangeur il est possible de recycler cette poche pour le transport de te t-shirt, coup vent, etc…

sac_hydragon_ace_17l

Sur la partie basse de chaque bretelle il y a une poche filet avec un rabat scratch pour stocker le ravitaillement. Pour vous aidez à vous faire une idée dans poche sur la photo ci dessous il y a :

La poche de l’autre bretelle à la même contenance, donc largement de quoi faire minimum 40km sans avoir a récupérer du ravito dans le sac.

oxsitis-hydragon-ace-test-012

Le porte bâton

sac_hydragon_ace_17l_stick_1

chez Oxsitis le porte bâton s’appelle : Easy fix system pole control

C’est système composé de deux sangles qui permettent de fixer un bâton sur chaque bretelle. Comme la photo le montre il est impératif d’avoir des trois brins.

Je n’ai pas testé le porte-bâton pour la simple est bonne raison que quand je prends mes bâtons je les garde à la main en permanence, ce n’est pas tout le temps pratique j’avoue, mais c’est une habitude que j’ai prise avec le temps et je m’en accommode très bien.

 

 Du confort, du confort et encore du confort !

Le hydragon est pratique et astucieux c’est indéniable, mais tout aussi pratique qu’il soit vous êtes en train de vous dire que c’est un 17l et que pour votre sortie de 1h30 – 2h00 du dimanche vous n’avez pas besoin d’aussi gros… et que par conséquent vous allez devoir acheter un second sac plus petit ?!?!

Eh bien non ! et c’est sur second point que ce sac m’a vraiment bluffé. Même avec le strict minimum ( 600ml  de boisson, deux barres, un coup vent et le téléphone) il est confortable et agréable à porter. Ceci confort est principalement dû à son ergonomie et à son poids de 296g à vide.

 

oxsitis-hydragon-ace-test-010

 

La partie inférieure du sac est équipée d’un mesch ultra respirant et du système AirBack Control qui permet de garder un « couloir » d’air entre votre dos et le sac et vous l’avez compris cette techno assure la ventilation du dos avec séchage ultra rapide.

 

oxsitis-hydragon-ace-test-017

Le Hydragon est commercialisé en trois tailles :

  • S (< À 1m70 / < à 65kg)
  • M (1m70 À 1m85 / de 65kg à 80kg)
  • L (> à 1m85 / > à 80kg)

Pour ma part (1m65 – 62kg) j’ai reçu M qui est un tout petit peu trop large, mais sans être gênant. Je l’ai fait tester ce WE a un ami (1,82m – 85kg)  et on a joué avec les scratchs de réglages pour l’adapter à sa morphologie. Je n’ai pas testé ce sac en course, mais pense que les scratchs sont un bon moyen pour l’enlever rapidement pour recharger la poche à eau.

 

oxsitis-hydragon-ace-test-011

 

Une fois le sac ajusté avec les scratchs, l’ultime réglage se fait au niveau du torse avec deux sangles élastiques.

 

 Un Sac multiSport

Évidemment ce sac est à la base destinée au trail, mais comme je l’ai reçut en plein hiver :  le moment de l’année ou je suis le moins sur les sentiers, j’ai donc commencé par le tester sur d’autres sports.

En Ski et Raquettes à neige

sac-oxsitis-skiC’est sa seconde nature ! son faible encombrement le rends complètement invisible sous la veste de ski, il permet d’emporter a boire pour toute la journée, ainsi que la casse croute du midi et du change en plus.  Je n’ai pas rencontré de souci de « gel » de l’eau mais c’était début février quand les températures sont assez clémentes.

En Vélo de route et VTT

Sur la route, le sac est un peu gros c’est pas son terrain de jeux favori. Je préfère des sac beaucoup plus petits voir pas de sac.
En VTT mode ballade, on retrouve les mêmes avances qu’en ski, trail,… :  légèreté, confort, pratique.

 

Conclusion

Ce sac sur lequel je n’aurais pas parié c’est avéré être un excellent produit, qui a réussit le tour de force de me détourner de s-lab 5l alors que je ne jurais que par lui depuis plus de 3 ans. Il n’est pas parfait, mais ces atouts nombreux, si vous recherchez un sac très polyvalent, confortable et pratique le Hydragon est un choix que vous devriez sérieusement envisager.

Les Plus 

  • Léger
  • Pratique
  • Ergonomie / Confort
  • Polyvalent

Les moins

  • Le Melangeur ( devait être proposé en option )
  • La poche à eau ( c’est un avis 100% personnel, mais je préfère les poche hydrapack )
  • L’absence de la protection isotherme ( proposé en option pour 15€ )

Vous avez trouvé ce test utile ?

J'espère que vous avez  trouvé cet avis utile. Je suis un athlète comme vous qui cherchez le plus de détails possible sur un nouvel achat, mon billet est écrit du point de vue de la façon dont j'ai utilisé le sac. La rédaction des tests demandes généralement beaucoup temps. Comme vous avez probablement remarqué en regardant ci-dessous, je prends aussi le temps de répondre à toutes les questions posées dans les commentaires . Ci-dessous vous trouverez des liens sponsorisés pour vos achats.  En les utilisants, vous ne soutenez pas seulement le site (et tout le travail que je fais ici) - mais vous profitez aussi des avantages de partenariat importantes qui sont juste pour les lecteurs DosedeTrail.


    Achetez votre matériel directement en boutique et bénéficiez des meilleurs conseils chez
  • Twinner Riviera à St laurent-du-var (06)

Merci d'avoir lu! Et comme toujours, n'hésitez pas à poster des commentaires ou des questions dans la section des commentaires ci-dessous, je serai heureux d'essayer d'y répondre aussi rapidement que possible.

4 Comments

  1. jerome dit :

    bonjour,
    merci pour le test, apres l avoir lu je suis allé en magasin pour tester. je te rejoins sur le niveau de finition du sac.je trouve que les poches avec aimant c est top. tout est bien fini sur le sac et bien pensé.
    je lui reproche juste un manque de serrage au niveau des épaules. dans mon cas le sac est un peu grand aux niveaux des epaules. j aurais aimé avoir une sangle pour resserrer au niveau des épaules.

    ensuite je trouve dommage qu il n y ait pas de sangles au niveau de la grande poche principale pour eviter que ca bouge dans le sac.
    c est dommage car on sent que le sac est pas fini a la va vite, mais pour ma part je vais passer mon chemin pour un sac salomon. pourtant je ne suis grand fan salomon.

    • garreau dit :

      les poches avec rabat sur la partie basse des bretelles peuvent-elles contenir un bidon de 600 ou 750 ml ?

      • johan dit :

        Oui pour des bidons de 600ml, j’ai pas testé avec plus grand. Mais si tu préfère ce mode d’hydratation il y le Hydragon bottle avec deux grande poches spéciales gourdes.

        • jm dit :

          merci johan pour ta réponse. ce qui me fait hésiter sur le bottle, c’est sa contenance de 10l, un peu juste pour un ultra surtout si on veut en plus la poche à eau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *