L’aventurier de l’année : Votez pour kiki !!!
15 novembre 2013
Trail Nocturne du Telethon 2013 de Blausasc
10 décembre 2013

Trail des baous 2013 : Le parcours ideal

Dimanche matin 8h : St Jeannet (06)

Bien que cette course ne soit pas un objectif, et qui j’y participe en mode freestyle quand j’arrive sur place j’ai la patate et l’envie de courir comme si c’était mon objectif de l’année. Un petit coucou aux copains de Twinner Riviera qui est partenaire officiel de l’épreuve et je file m’échauffer tranquillement.

Départ du 32km 9h30

Comme souvent sur cette distance le départ et beaucoup trop rapide à mon gout… en tout cas je ne comprendrai jamais l’intérêt de courir à 15km/h sur 1km si c’est pour faire les 29 suivant à même pas 8km/h de moyenne ! Enfin il n’y a pas le choix donc je tente de suivre ce départ comme je peux…

Les trois premiers kilomètres passés, je commence, à rattraper les pro du départ en mode boulet de canon, et la première et unique grosse bosse me permet de sortir du troupeau et de gagner quelques places.


Photo Claud.E

Kilomètre 8

À partir d’ici, on attaque les montagnes russes sur un single par moment technique par moment très roulant. J’ai recollé aux premières féminines, j’ai des pu… de bonnes jambes, il fait un temps magnifique, au détour d’un bosquet un gars c’est posté pour nous encourager en jouant de l’harmonica! c’est assez surréaliste, mais vraiment très sympa.

Kilomètre 13 : L’unique ravitaillement

Comme sur le trail de Gorbio, je finis par rattraper Nath ma kiné qui est à la bataille pour la première place. Et comme à Gorbio au ravito je m’arrête alors qu’elle ne tourne même pas la tête pour regarder ce qu’il y a sur la table. Je ne me vois pas trop courir plus de 17km avec 300ml, donc je prends le temps de remplir ma poche et manger deux bricoles.

À partir de là le parcours change encore et on passe dans une partie très technique, puis c’est la longue descente vers le village du Broc.

Kilomètre 16 le Broc : Le coup du Bambou masqué

Arrivé au Broc on prend le chemin du retour en direction du Baous de la Gaude, et là venu de nulle part je me prends un montrueux coup de bambou derrière la tête, en quelques minutes je me retrouve presque à l’arrêt en mode low power…

Il doit manquer de quelques sorties longues au rythme dans ma prépa freestyle… et donc je me fais bouffer par quelques concurrents et prends mon mal en patience en attendant un retour hypothétique de mes jambes…

Kilomètre 19 : Ça souffle

Le petit coup de mou n’aura duré que trois bons kilomètres, quand on arrive au sommet du Baous de la Gaude je commence retrouver de bonnes sensations. Un coup de vent assez incroyable s’est levé, à tel point que par moment je suis obligé de courir en crabe pour ne pas tomber, mais ce petit désagrément est vite oublié face à la magnifique vue qui s’offre à mes yeux : à gauche toute la baie de Nice jusqu’à menton et à droite la baie des anges jusqu’à Antibes, le ciel est complètement dégagé et la luminosité et incroyable. J’apprécie ce petit moment magique avant d’attaquer la descente sur St Jeannet.

Kilomètre 26 : On compte les kilomètres

Cette magnifique balade entre le Baous de St Jeannet et celui de la Gaude prend fin, le parcours rejoint la route, on entend le speakeur annoncer les arrivants. Seul petit truc qui cloche c’est que sur la montre j’ai 26km et que la course est censée en compter 32…

J’essaie d’imaginer par où on va passer pour rejoindre l’arrivée qui semble si proche, les bénévoles bien que plein de bonne volonté annoncent n’importe quoi : ça va de 2km à 6km en passant par « après le prochain virage il reste 500m ».  Moi au bout de 2km de bitume et de tourne et Vire je suis gavé… on a vraiment l’impression que ces derniers kilomètres sont là juste pour faire un compte rond.

Arrivée : 30km D+ 1500m

Et donc au terme de ce final interminable dans les beaux quartier de St Jeannet j’arrive enfin à passer sous l’arche d’arrivée. Je fais une petite pause sur le stand Twinner Riviera pour parler un peu matos avec Eric et Christophe.


Photo Twinner Riviera

Conclusion

A mes yeux ce 30km c’est le parcours « presque » idéal. On y trouve un peu de tout : de la bonne bosse mais pas trop, du technique mais pas trop, beaucoup de monotraces, du vallonné pour la relance et quelques longues montées roulantes pour faire chauffer les cuisses. Je regrette simplement le final trop long sur la route.

J’ai pris beaucoup de plaisir sur ce trail autant sportivement que visuellement  et j’y reviendrai l’année prochaine pour voir si le panorama est toujours aussi beau depuis le Baou de la Gaude.

 La trace sur movescount 

Le www de la course 

4 Comments

  1. Julien dit :

    Sympa encore une fois. Il faudrait que je vienne essayer le trail technique dans la caillasse du sud.
    Et ne dis rien à Runonline, mais le trail court, c’est le pied non ?

    • lexel dit :

      [quote name= »Julien »]mais le trail court, c’est le pied non ?[/quote]

      30km on est presque sur la sortie du dimanche, avec quelques kms en rabb et beaucoup plus de rythme :) A mon niveau je préfère tout de même les courses plus longues, les départs sont plus cool, le rythme est plus posé, l’ambiance est différente.

      • Julien dit :

        c’est vrai que c’est peut-être un peu long car 4h d’effort il faut gérer un poil…
        Mais au moins tu peux « courir » tout le temps et pas avoir l’impression de faire de la rando !
        Et pour que ça ressemble moins à ta SL du dimanche, fait la plus courte ;)

  2. Runonline dit :

    Je trouve que t’as une bonne bouille sur ces photos !! T’es sur la bonne voie mon ami :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *