Programmez vos séances de fractionnés sur la Suunto ambit
4 septembre 2013
Trail des AM 2013 : le trail pour tous
17 septembre 2013

TEST : Bâtons Black Diamond Z-POLE ULTRA DISTANCE

Les bâtons pour le trail en voila un de sujet impérissable… Il y en a pour tous les gouts : ceux qui les utilisent tout le temps, jamais en dessous 2000 de d+, à partir de 100 m, en montée, en descente uniquement, jamais… Quelque soit votre profile sachez une chose sur les bâtons : on ne s’en sert bien que si on apprit à s’en servir correctement.

Les Black D. Ultra Distance font sans l’ombre d’un doute parti des meilleurs bâtons pour le Trail et l’Utra-Trail, il suffit de regarder :

  • Les nombres hallucinant de coureurs qui les possèdent au départ des courses
  • Le même modèle qui est commercialisé depuis plusieurs années
  • La réputation de la marque Black Daimonds

 

Présentation :

Les ultra Distance sont des bâtons 100% fibre de carbon, et qui dit carbon dit léger et même très léger : de 280g à 295g la paire (en fonction de la taille). Et en plus de ne pas peser bien lourd, ils sont très peu encombrant grace à la technique Z-Pole à 3 brins, qui comme son nom l’indique permet de les plier en forme de « Z ».

Ces bâtons sont pliables et donc non réglables et c’est pour cela qu’ils existent en 4 tailles différentes de 100 cm à 130 cm. Il vous faudra choisir la taille qui vous convient en fonction de votre taille en vous aidant de ce Guide des Tailles.

Une pochette permet le rangement et le transport des bâtons

La poignée est en mousse EVA (comme la semelle de beaucoup de chaussures de trail) 

 

Les dragonnes sont « fixées » et réglables. Le tissu utilisé est vraiment confortable et résistant, le seul reproche que je leur fait : c’est qu’à la différence de leur principale concurrents ( les Leki traveller Carbon ) elles ne sont pas amovibles.

 

Et enfin il existe deux types de pointes : les tech en Carbures ou en Caoutchouc. Les bâtons sont « livrés » avec les pointes caoutchouc, mais je pense qu’il ne vous faudra pas longtemps pour comprendre que pour les « vraies » sorties trail celle en carbures sont mieux adaptées : plus précises, moins glissantes, mais aussi moins confortables.

 

Le Test :

Replier et Déplier les Z-pole est une opération ultra simple, le mécanisme Z-pole est redoutablement efficace, cela demande une dizaine de seconde. Mais ne vous leurrez pas, vous pouvez très bien envisager de partir sur votre course avec les bâtons rangés dans le sac, une fois qu’ils seront sortis et dépliés il est bien plus aisé de la garder à la main, que de les replier pour les ranger à nouveau dans le sac. Je profite de cette photo pour attirer votre attention sur la rondelle (partie au bout du bâton qui lui permet de ne pas s’enfoncer « trop ») cette rondelle est petite et non amovible, donc sous-entendu vous ne pourrez pas les utiliser pour la neige.

Le système de verrouillage qui permet de garder les bâtons en position « ouverte » : c’est là le seul point faible de ces blackD. Car si le système fonctionne bien quand il est neuf sortis de la boite c’est toute une autre histoire au bout de quelques mois quand vos bâtons aurons pris la pluie et la poussière. En effet le bouton qui sert de système de verrouille peut devenir plus dur voir carrément se bloquer, ce qui n’arrivera pas si vous faites attention à l’entretien et au stockage de vos bâtons.

La poignée en EVA est confortable, un déport permet de bien la caler dans la main. Sous ce bourrelet la poignée est prolongée de quelques centimètres, ce qui s’avère très utile dans les fortes pentes.

Le Z-POLE en details :

Les trois brins qui forment le bâton sont reliés entre eux par un « câble » (probablement en nylon) qui est lui-même très bien protégé par une gaine épaisse en plastique. Au niveau du brin inférieur on retrouve également le câble et sa gaine de protection et en plus une pièce en plastique noir (cf photo de droite) qui permet d’ajuster la tension du câble. En trois mois d’une utilisation assez intensive je n’ai remarqué ni usure de la gaine et je n’ai pas non plus eu à régler la tension du câble.

Pour comparer un peu avec la concurrence, l’année dernière j’avais investi dans Camp Xenon (+/- 300g la paire) à plusieurs brins : de l’argent jeter par les fenêtres. Evidement les Camp sont bien moins chèr, mais le système de verrouillage est archaïque, le câble n’est pas protégé, la poignée est bas de gamme et comble de l’histoire il ne faut appuyer trop fort sur les bâtons sous peine de les voir « flamber »… sans compter que l’utilisation en descente est totalement proscrite.

 

 

 

Utilisation en condition réel

– montée dans l’pentu : On peut appuyer dessus sans risque de les casser, l’assemblage des trois brins est rigide et la poignée permet une bonne poussée.

– montée « soft » & moyenne : c’est là que l’ultra distance fait la différence, ils permettent (avec un peu d’entraînement) de garder un rythme de progression élevée sans plus de fatigue.

– sur le plat ​: on aura tendance à les garder à la main, les ranger ferais perdre trop de temps, ils sont tellement legés qu’ils se font complètement oubliés.

– en descente : si on gère sa vitesse en cherchant au maximum à épargner ses quadri aucun soucis, on peut légèrement s’appuyer dessus pour rythmer sa descente et soulager un peu les jambes. En revanche dans les descentes « bourrin » on ne sait pas trop quoi en faire et les dragonnes non amovibles rendent les manipulations compliquées. Personnellement j’en prends un dans chaque mains, mais évidement en cas de chute cela peut compliquer les choses pour se rattraper.

– utilisation comme assurance chute : je n’ai jamais eu à me rattraper sur les bâtons. Ils sont très solides, mais il faut garder à l’esprit que c’est du carbone et que le carbone ça casse…

Update 08/2015

Cela fait maintenant plus de 2 ans que j’utilise ces bâtons, j’ai cassé un bâton sur une chute en 2014 j’ai donc acheté une paire identique.

Le problème du bouton qui a tendance à se bloquer à cause de la rouille suite à des sorties humide c’est confirmé une nouvelle fois, je vous conseil donc de bien faire attention à sécher vos bâtons avant des les stocker.

Si vous envisagez d’utiliser ces bâtons uniquement sur des profiles du type kilomètre verticale, prendre une taille au dessus de la taille conseillée serait une bonne idée.

Le modèle 2015 dispose d’une poignée avec des rainures qui permette une meilleur prise en main. La sangle dispose d’un liseret bleu et le système de serrage est légèrement différent.

blackd_CARB_Distance_CarbonZ_clsd_web

Conclusion

Après quelques kilomètres de Dénivelé, un sommet un plus de 4000m, deux orages et nombreuses heures en montages partagés avec mes Ultra Distance ils font désormais ma « must have » liste du matos pour le trail. Le prix d’achat assez élevé (plus de 120€ la paire) est largement justifié par la solidité et la qualité des finitions et des matériaux utilisés pour ces Black Diamonds Carbon Ultra Distance.

Les Plus :

  • Solidité
  • Poids & encombrement
  • Système Z Pole
  • Pointes carbure et caoutchouc
  • Confort

Les Moins

  • Le Prix
  • Le bouton de verrouillage

 

18 Comments

  1. Eve dit :

    Hello,
    je débute en trail et c’est le modèle que j’ai choisi,contente de constater que j’ai bien été conseillée par le vendeur…
    J’en suis très satisfaite, le bouton de verrouillage s’est rétracté une fois et çà fait tout bizarre car j’ai besoin de pouvoir compter sur mes bâtons… mais çà n’est arrivé qu’une seule fois.
    je me permets de mettre le lien vers mon post consacré au sujet :
    http://lameraboire.over-blog.com/mes-premiers-b%C3%A2tons-de-trail

    • lexel dit :

      BlackD c’est de l’excellent matos :-) Les FL doivent être un peut plus rigide que les Ultra, mais c’est pas plus mal.
      Merci pour le lien, ton blog est bien sympa^^

      • Eve dit :

        Je crois que le modèle Ultra était un peu trop onéreux pour moi ;) et le vendeur m’a dit qu’au pire l’alu tord mais çà ne casse pas net comme le carbone, ce qui me rassure plus n’ayant pas l’habitude des bâtons. En plus il m’a dit avoir en stock le dernier brin pour changer la pièce au besoin, çà a achevé de me convaincre. Merci pour le blog :)

  2. Fred dit :

    Effectivement un excellent choix de bâtons.
    Les miens ont plusieurs ultras à leur actif et aucun problème à signaler.
    Le risque de casse est possible quand les bâtons se coincent entre deux grosses pierres. Attention dans ce cas à ne pas forcer pour les extraire.
    Sinon dans une utilisation normale ils sont très résistants.
    La légèreté est le meilleur atout de ce modèle. C’est bien simple, j’ai fait les 120 km de la TDS en les gardant tout le long à la main sans aucune sensation de gêne.

  3. doune dit :

    Vu le nombre de ces batons que j’ai vu rompre au niveau du gel bleu, je réviserai mon avis à « bonne paire de batons mais sans plus… » Puis ils n’ont pas l’air réglable en hauteur si ?

    120 euros la paire, y a du Leki qui va tout aussi bien, avec sa poignée qui permet vraiment de pousser sur les batons.

    et bien moins cher et tout aussi bien, y a du Quechua aussi !

    et plus généralement, c’est surement du au ski, mais le carbone, c’est niet ! Ca casse trop pour un rien (surtout avec le froid) et ca coute cher pour un gain de poids pas très énorme.

    • lexel dit :

      [quote name= »doune »] Puis ils n’ont pas l’air réglable en hauteur si ?[/quote] Non, ils existent en plusieurs tailles

      [quote name= »doune »]
      120 euros la paire, y a du Leki qui va tout aussi bien, avec sa poignée qui permet vraiment de pousser sur les batons. [/quote] tu peux franchement pousser sur ceux la, c’est juste que c’est chiant pour enfiler la dragonne; j’ai jamais essayé les LEKI, donc difficle de comparer.

      [quote name= »doune »]
      et bien moins cher et tout aussi bien, y a du Quechua aussi ![/quote] tout aussi bien ?!?! je te montre les miens… c’est une bonne alternative oui, mais aussi bien non !

      [quote name= »doune »]
      et plus généralement, c’est surement du au ski, mais le carbone, c’est niet ! Ca casse trop pour un rien (surtout avec le froid) et ca coute cher pour un gain de poids pas très énorme.[/quote] Quand je vois ce que ceux la on prit dans tête sans broncher le « Ca casse pour rien » je valide pas, par contre pour le froid, aucune idée… je savais meme pas que ca pouvait avoir une influence.

  4. stephne dit :

    …. je confirme, c’est du très bon matériel…. je les ai depuis un an et rien à dire.

    • Vickx dit :

      Très bon matos, c’est vrai…..mais comment remplacer le câble/ficelle cassé….sans ça la belle histoire est finie….S.O.S

      Merci

      • johan dit :

        Suite a une grosse chute cet été j’ai cassé un de mes blackd au niveau de la jointure en alu, et du coup je l’ai entièrement démonté dans le but de remplacer cette pièce.
        Il est tout a fait possible d’entièrement démonter et remonter le baton (et donc de changer le cable) mais c’est franchement pas evident surtout pour le cable qui est attaché dans une sorte de boucle au
        fond du baton… mais avec de la patience (ainsi qu’une pince et un tournevis plat) c’est jouable.

  5. […] bâtons c’était vraiment un plus aucun regret même sur un format qualifié de […]

  6. phane dit :

    Tout le monde,moi le premier, achète des bâtons pliants, parce qu’ils le sont, mais en course en général personne ne prend (perd) le temps de les replier car une fois entrainé on leur trouve un usage dans tous les secteurs…
    cqfd quand j’ai eu plié un peu trop mes trail pole raidlight, j’ai pris des monobrins non réglables mais disponibles 5 par 5cm, full carbon, moins de 100g pièce et une rigidité béton, pas de risque de plier même en gérant un faux pas avec un sac a dos maxi rando, chez Comperdell qui équipe les skieurs toutes techniques depuis des lustres, le froid ils doivent savoir gérer, en fait ça casse par bout bloqué entre 2 pierres en trail ou par choc direct en ski, (par cisaillement donc) mais je n’ai jamais vu un bâton casser en poussée (compression). Ils ont une dragonne gantelet qui se déclipse simplement pour passer un pas main libre.

    • johan dit :

      moi je repli mes batons quand je m’en sert pas mais je les garde plié a la main c’est certain que je ne prends jamais le temps de les ranger, tu a l’impression que si tu le fait 200 type vont te passer devant… du coup je pense que comme toi les prochains seront de monobrin.

  7. REMY dit :

    bâton très léger, je valide on les sent quasiment pas à l’utilisation, par contre beaucoup plus fragile que je ne le pensais. Un d’eux a cassé net au juste en dessous de la poignée, au niveau du clip de serrage…
    Cela dit ça reste du très bon matos, mais faut pas être bourrin!

  8. Lulu31 dit :

    Testé cet été en Islande : je confirme les remarques de Rémy avec un bâton cassé net au niveau du clip de serrage. J’ai contacté le fabricant pour suggérer un renfort métallique à ce niveau … Malgré la légèreté je déconseille ces bâtons en solitaire quand ils sont indispensables pour la sécurité (notamment traversée de torrents fougueux ou névés pentus).
    Avec un peu de patience et de soin c’est réparable en retournant le brin cassé vers le bas après collage à l’araldite d’un bout de tube aluminium bien ajusté à l’intérieur (6 cm de vieux bâton coupé, centré sur la casse). Déchaussage nécessaire du haut de poignée (mousse uniquement sur 2cm à sortir par le haut) pour remettre facilement la cordelette sous tension. Démontage avec un chasse-clou de d’axe qui maintient la sangle puis du cylindre alu qui maintient la cordelette.

  9. jean marie dit :

    bonjour,

    que pensez vous des dragonnes ?
    surtout par rapport à des gantelets ?

    • johan dit :

      Les dragonnes sont plutôt confortable, en revanche avec les gantelets ça coince un peu pour les enlever / mettre.
      Concernant l’usure elle sont assez solides mais pas inusable et il est très difficile voir impossible de s’en procurer de nouvelles.

  10. […] Au niveau des bâtons, je pense que tous les 3 brins doivent pouvoir être utilisé sans soucis. Pour ma part j’ai utilisé mes fidèles Black Diamond Ultra Distance. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *