avant et après Boston 2013
16 avril 2013
Veinoplus Sport : le test
19 avril 2013

A la découverte d’un pseudo minimalisme

Je parle ici d'un minimalisme "raisonné", je ne suis pas passé directement aux sandales Huaraches, et je pense que je n'y viendrais jamais. Mais j'ai opté pour deux paires plutôt bien notées dans ce domaine : 

  • Les Brooks TrueGrit (v2012) pour les chemins : cote TRC 74%, Drop 4mm, Poids  250g
  • Les GoRun Sketchers (v2012) pour la route : cote TRC 69%, Drop 4mm, Poids 220g

Cela fait maintenant presque un mois que je cours alternativement avec ses deux paires et mes anciennes chaussures.

Et pour vous resumé la situation et mon ressenti je vais emprunté les mots du dernier statut de Fred Brossard sur son mur Facebook, qui m'ont littéralement fait un effet "wooooa!!!! mais c'est exactement ça". Fred explique dans ce "statut" que de devoir tester des chaussures traditionnelles a un certain impact sur son minimalisme.

 

– le dynamisme intrinsèque et les qualités élastiques du pied qui se sont réduites

moi c'est le premier "truc" qui m'a frappé, c'est le dynamisme de la foulée. 

 


– l'arche qui ne joue plus du tout son rôle de ressort amortisseur

Sur ce point je suis encore trop débutant, mais il m'arrive de temps en temps pendant mes sorties de vraiement le ressentir, cet effet amortisseur de l'arche du pied. Et la d'un coup j'ai l'impression de courir sur un nuage. C'est très agreable comme sensation. 

 

– les appuis qui sont d'une lourdeur, une vraie masse dont on a l'impression, à tout instant, qu'elle veut s'enfoncer dans le sol

C'est la aussi clairement ce que je ressent, une grosse lourdeur de mes appuis, l'impression d'être un éléphant. Cette impression commence à s'atténuer petit à petit. 

 

– la chaîne musculo-squelettique de la jambe très mal positionnée, le centre de gravité décalé.

Encore une fois fred a mit dans le mille, courir avec ses chaussure (surtout les Gorun) m'a fait prendre conscience que j'avais un travail à fair au niveau de ma posture. J'ai vraiement l'impression qu'une bonne posture peut apporter plus de fluidité et de dynamisme, et du coup plus de vitesse sans avoir à forcer plus. 

 

 

13 Comments

  1. Julien dit :

    promis je ne ferais pas de commentaire désobligeants à base de trailglove… ;)

    Mais je pense effectivement que c’est un très bon moyen de travailler son économie de foulée.
    Ensuite la fluidité et la légèreté des appuis est vraiment un truc sympa à ressentir sur un petit sentier forestier…

    Mais il faut quand même un peu de temps, car le corps doit se renforcer pour s’habituer à cette nouvelle posture et sollicitation.
    Chez moi c’était mes mollets qui « lâchaient » très vite (pendant la première année… mais en 0 drop. Avec 4 c’est plus simple)

    • lexel dit :

      [quote name= »Julien »]promis je ne ferais pas de commentaire désobligeants à base de trailglove… ;)[/quote]

      oui car tu le sait… elle sont a la maison depuis fot longtemps, la CB franchit le cap mon cerveau pas encore.
      Je me laisse encore un petit mois, et je vais integrer les trailglove petit a petit dans mes entrainements.

      [quote name= »Julien »]
      Chez moi c’était mes mollets qui « lâchaient » très vite (pendant la première année… mais en 0 drop. Avec 4 c’est plus simple)[/quote]

      D’ailleurs je n’ai aucun soucis a ce niveau (les mollets) pour le moment, j’ai eu une petite alerte au TA [i](du coup j’ai revu le volume un peu a la baisse).[/i]
      Par contre si ces 4mm sont si « important » pourquoi n’existe il pas des chaussure avec du drop intermediaire ? (2mm ou 3mm ) ?

      • Julien dit :

        [quote name= »Lexx »]
        D’ailleurs je n’ai aucun soucis a ce niveau (les mollets) pour le moment, j’ai eu une petite alerte au TA [i](du coup j’ai revu le volume un peu a la baisse).[/i]
        Par contre si ces 4mm sont si « important » pourquoi n’existe il pas des chaussure avec du drop intermediaire ? (2mm ou 3mm ) ?[/quote]

        les première sorties, plus possible de courir après 4 ou 5 km. Je remettais mes nika vomero pour finir mes sorties.
        Maie je pense que je courais trop sur l’avant de peur de poser le talon ; en éxagérant, je courais sur la pointe des pieds.

        Mais j’ai aussi vu une énorme différence quand j’ai acheté les Mirage (idem kinvara, bon amorti + 4mm) cela me permettait surement de plus poser le talon, et du coup de reposer mes mollets.

        il y a du 3mm chez inov8 que j’aimerai vraiment essayer !
        (F195 pour l’été, roclite 243, trailroc245, xtalon 190 pour la! boue ;)

        Mais il ne faut pas trop se formaliser non plus. C’est l’ensemble de la chaussure qu’il faut apprécier : épaisseur de l’amorti, drop, souplesse de la semelle, précision du chausson ;)
        le drop on le sent surtout sur la route, avec une foulée bien lisse et régulière. En trail 0 ou 4, s’il y a de l’amorti, ça change moins.

  2. laffitte dit :

    Juste par curiosité quel traitement suis tu pour soigner cette tendinopathie ?

    • lexel dit :

      les classiques…
      [list][*]MTP
      [*]excentrique (c’est d’ailleurs ce qui semble le plus efficaces)
      [*]Cryo (la poche de glace :-) )
      [*]Etirements quotidiens [/list]

  3. Charlou dit :

    J’ai une petite question à propos du minimalisme :
    Y a t il un intérêt a s’entrainer (sur route dans mon cas) 50% minimaliste 50% chaussures classiques?
    Ou bien est ce musculairement néfaste?

    merci!

    Charles

    • lexel dit :

      Je pense que cette question est plus pour juju, ou Fred B si il passe dans le coin.

      pour ma part et avec ma toute petite experience, je ne pense pas que ce soit nefaste, tout depends du volume globale de cap, de l’intensité des entraînements, de ton experience, et de l’objectif recherché par cette pratique mixte ?

  4. Julien dit :

    néfaste, faut pas exagérer ;)
    Au contraire au début ça peut permettre de garder un bon volume d’entrainement sans trop solliciter ses pieds, mollets, et de mieux se rendre compte de la différence.

    Déstabilisant par contre c’est sur. Surtout s’il y a beaucoup de différence entre les 2 paires.
    Mais comme Lexx le dit bien, ça dépend du but recherché ;)

    • Charlou dit :

      merci pour ces retours.

      En fait, l’idée serait d’alterner un bon amorti pour les sorties longues et du minimalisme (raisonnable) pour les séances de fractionné. Dans le but d’acquérir la foulée volante pour le rapide et aller encore plus vite! :-)
      j’imagine que passer au minimalisme pour les sorties rapides (et donc plus courtes) est plus facile et peut etre moins déstabilisant (pour pas dire traumatisant) au début.
      J’ai bon?

      Charles

  5. Julien dit :

    je dirais presque non ;)
    Pour moi on travaille mieux sa foulée avec des footings en chaussures ultra light.
    Attaquer les 10×400 ou les 6×1000 en ballerine, c’est aller au casse pipe (meta, mollets, tendons)

    Je préconise plus une paire très light (mizuno levitas, hattori, vff, merrell vapor glove) qu’une aide « mécanique » façon sketchers ou brooks. C’est à mon avis meilleur à long terme pour le changement de foulée (mais ce n’est pas l’avis de tout le monde!)

    Et une chaussure avec moins de drop façon kinvara ne forcera personne à changer sa foulée. C’est trop amorti !

    Quand à vouloir attaquer par les séances d’allure rapide, il faudra être très prudent. La force des chocs augmente avec la vitesse. et si le corps n’est pas habitué progressivement, ça peut faire mal. (mais des tours de piste en vff questions sensations, c’est le pied)
    Encore une fois Fred B n’approuverait pas ceci ;)

    Avec le recul, pour une bonne transition, il faut 3 paires. Et ne pas trop viser de course avec objectif chrono :-)

    – 0 drop 0 amorti pour les petits footings à travailler sa foulée
    – 0 drop et de l’amorti pour les footings un peu plus longs
    – un peu de drop et d’amorti pour les longues, et les fractionnés, les 6 à 12 premiers mois ;)

  6. FRED B dit :

    Je vois que certains lisent mes posts Facebook :-) Content de voir que mes impressions sont partagées.

    Conserver une foulée « minimaliste » demande un travail continu. Même moi qui ai couru 2 ans sans discontinuer avec des zéro-drop, il m’aura suffit de plusieurs mois consacrés à tester pas mal de modèles non minimalistes pour perdre mes repères.

    Le « minimalisme » est plus adapté aux sorties longues à allure modérée qu’aux sorties rapides de type fractionné. C’est l’essence même de cette foulée « naturelle ».

    Je recommande donc, quand on veut « alterner » et ne pas faire que du minimalisme : de faire tous ses footings en minimalistes y compris les sorties longues. Le travail en côtes peut également être fait en minimaliste. Par contre, sur du fractionné court, il vaut mieux une bonne paire de racer (adios, RC1600, fastwitch …) qui accroche. Sur des 1000m et plus, ça se discute. Si on est à l’aise, OK en minimaliste, sinon, idem une bonne paire de racers.

  7. Jean Marc dit :

    Bonsoir,

    Je suis un peu dans le même cas : L’année dernière deux grosses blessures dont surtout une fracture du péroné et arrachements des ligaments.

    Du coup un arrêt de plusieurs mois. La reprise est difficile avec des sorties de faibles kilométrages. :cry:

    J’ai connu Fred Brossard à travers une interview (dispo sur mon blog) et je me suis mis un peu au minimalisme. :roll:
    Maintenant en alternant avec des chaussures normales, je peux courir 30 minutes.

    Par contre, j’ai acheté deux paires de vivobarefoot sur Private Shop. Là, il y a pas de drop…J’aurais suivi le conseil de Fred en gardant du drop mais j’avais acheté mes paires avant l’interview :oops:

    A+

  8. Charlou dit :

    merci pour ces conseils et ces infos!

    Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *