Kilian Jornet Off The Record
19 décembre 2012
A Fine Line : Premier film du projet Summits of my life de Kilian Jornet
21 décembre 2012

Test du Base Layer Helly Hansen Dry revolution

J’ai découvert la marque Helly Hansen en septembre dernier avec le test du t-shirt SS Pace et depuis je suis accro (dans la limite de mon solde créditeur évidemment).  Comme tous les hivers et même dans mon sud natal là ou il fait souvent beau et chaud, il arrive un moment ou continuer à pratiquer du sport en extérieur devient « problématique » à cause du froid.

La solution est simple et je n’apprends rien à personne si je parle d’empiler les couches. Si on s’intéresse plus précisément au froid c’est la couche une qui est vraiment importante, la fameuse Base Layer. Car il est bien dit dans les commandements du coureur hivernal « Si tu cours quand il fait froid, sans baselayer tu te les pèleras… »

Le but de cette base layer est de vous protéger du froid pour une plage de température donnée et en même temps d’évacuer au la sueur,  par ce que au bout d’un moment : Sueur + Froid = rhume, rhinite, sinusite…

Ce que j’ai souvent eu à reprocher à ces fameuses couches un : c’est qu’elle tienne trop chaud. C’est assez contradictoire de reprocher à un vêtement ce pourquoi il est fait ! Oui mais moi ce que j’attends de lui ce n’est pas qu’il me tienne chaud c’est surtout qu’il évite que j’ai froid : avant l’effort, pendant l’effort et après l’effort (période cool down avant d’arrêter l’exercice).

Où je veux en venir c’est qu’avec le Dry Révolution j’ai trouvé le base layer idéal dans le sens ou il permet de maintenir une température corporelle idéale tout au long de vos activités ni trop chaud, ni trop froid. Il est composé à 97% de polypropylène et 3% d’élasthanne, autant vous dire que c’est un vrai collant ! le but étant que la peau soit totalement en contact avec la matière pour avoir la meilleure extraction, isolation et le meilleur confort possible.

HH Dry Revolution

Là ou le Dry revolution m’a le plus bluffé c’est sur les sorties Rando-Trail et Vélo, surtout par ce que du fait du dénivelé les changements d’intensité sont nombreux :

Avec les bases layers classique ça se passe comme cela :

  • Dans les cotes on monte dans les tours > on transpire : c’est généralement là qu’on a trop chauds
  • Sur le plat ou la descente qui suit derrière l’intensité baisse > on se refroidit : c’est généralement là qu’on sent la transpiration bien froide venir coller sur la peau (c’est aussi très souvent le moment ou on attrape les saletés en …ite)

 

  • Avec la HH Dry Revolution LS :
  • Dans les cotes on monte dans les tours > on transpire : on a moins chaud et forcement on transpire moins
  • Sur le plat ou la descente qui suit derrière l’intensité baisse > on se refroidit mais toute la transpiration est évacuée, le tissu est resté sec et du même coup vous aussi.

 

HH met à disposition de ses clients un petit guide des baseLayer et dans quelles conditions les utilisées (en fonctions des températures, du sport pratiqué et son intensité). Ce tableau ce n’est pas que du blabla marketing, ça reflète bien la realitée de ce que j’ai constaté je vous conseill d’y jeter un oeil si vous devez vous équiper chez HH.

Enfin derniers points positif sur ce t-shirt :

il ne fait pas d’électricité statique et c’est toujours sympa de ne pas prendre une « châtaigne » toutes les deux minutes et son prix est raisonnable : moins de 55€ alors que la concurrence (x-bionic, icebreaker, Odlo,…)  est à plus de 70€

>> HH Dry Revolution LS

1 Comment

  1. Voilà un baselayer qui fait magnifiquement son travail pour un budget très correct…
    Je sais vers quoi m’orienter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *