L’entraînement croisé – pour des meilleures performances
30 mars 2012
R.I.P Micah True
5 avril 2012

Compex Runner : Le Test

Compex Runner la boite

Il y a quelque temps j’ai eu l’opportunité de tester un Compex One mais ce dernier n’était pas du tout adapté à mes activités sportive : Trail, Course a pied et Cyclisme.

Suite à ce billet l’agence Bernascom m’a proposé de tester un outils plus adéquat : le Compex RUNNER, en effet là il n’y a pas de doute possible cet appareil d’électro-stimulation est bien dédié à la course a pied.

J’ai donc convenu avec Clément (mon contact chez bernascom) que je testerais le Runner pendant toute la durée de ma préparation spécifique au Trail du Ventoux, de Janvier à Avril.

Compte rendu du test en chiffres :

  • 3 mois de test
  • plus de 70% des programmes présents dans l’appareil Testés
  • Plus de 100 séances d’électrostimulation réalisées
  • 5 Cycles de charge de la batterie
  • 4 Jeux d’électrodes usé à 80%

Présentation du Compex Runnex

Le Packaging

Compex Runner la boite

J’attache toujours beaucoup d’importance au packaging, même si ce dernier est censé finir à la poubelle, il est toujours appréciable d’avoir un emballage qui donne envie d’accéder au contenu sans plus attendre, évidemment en la matière le maitre incontesté c’est apple ! . Bon bien désolé mais la pour moi c’est complètement raté, il austère, compliqué, presque moche… mais une chose est rassurante c’est que c’est la seul chose qu’on peu reprocher à ce Compex!

Dans la boite

 

 

Dans la boite la première « chose » que l’on voit c’est le Compex, la beauté de l’appareil fait vite oublier l’emballage extérieur. A la prise en main on comprends de suite qu’on a pas affaire à un jouet, l’appareil est extrêmement bien finit et robuste. La texture de la partie noir est légèrement satiné ce qui le rends très agréable à manipuler.

Le Runner est livré complet :

  • Un chargeur secteur
  • Un clip Ceinture
  • Une Notice exhaustive
  • 4 Cables « standard »
  • 1 Cables mi-Sensor
  • 4 Jeux d’électrodes (4 petites – 4 grandes)
  • 1 Plan d’entrainnement type
  • Une batterie Ni-MH 4,8v
  • Une pochette de rangement.

Une fois que tout est sortis, ça fait beaucoup d’éléments, mais Compex pense à tout est une housse de rangement est fournit, elle permet de tout ranger très facilement et même si cela semble être du domaine du détails ça ne l’est pas car avec le 5 paires de câbles 4 jeux d’électrodes, le chargeur, la notice… sans cette pochette ça serait vite un bo… sans nom.

Le compex runner et ses accesoires dans la pochette.

 

Présentation du Compex Runner

Compex à fait quelque chose de très intelligent avec ce produit, ils ont regroupé toutes informations relative à son utilisation dans un site internet complètement dédié sur : compex-runner.com

On y retrouve vraiment tout : les plans d’entrainnement mixte (compex + entrainement volontaire) pour marathon, semi et trail, les fiches détaillées de tout les programmes ainsi que le placement des électrode. Ce site est un plus, personnellement je m’en suis beaucoup servit au début, surtout pour le placement des électrodes.

L’appareil

 

Il est élégant, au design plutôt high-tech. Toutes les commandes d’utilisation sont sur la face avant.
Le bouton « i » est multifonction, selon la circonstance il peut soit rappeler rapidement la dernière séance effectuée, ou encore verrouiller les canaux entre eux de manière à augmenter la puissance des 4 avec 1 seul bouton.La navigation dans les menu, et la configuration est simple et intuitive.

 

Le branchement des électrode se fait dessous, un détrompeur présent sur la prise et sur le câble empêche une inversion de polarité.
Un système de sécurité est egalement présent au niveau de l’alimentation secteur, celui-ci empêche le branchement simultané du 220v et des électrodes.

La Batterie

Elle est de type Ni-mh, il faut compter à peine plus d’une heure pour la charger à 100%, pour une autonomie de plus de 15 jours soit +/- 20 séance tout dépends du programme, du nombre de voies utilisées et de la puissance réglée sur les voies.

 

Les Cables

Les cables reste des cables éléctrique, un coté au Compex l’autre sur les électrodes, le tout bien référencés par des couleur, de manière à ce que les bonnes électrodes soient branchées sur la bonne sortie du Compex.

Cable compex runner

 

Il y a quand même un câble qui mérite un peu plus d’attention : le mi-sensor !

Compex mi-sensor

Ce câbles est équipé d’un capteur miniaturisé qui permet de mesurer certaines caractéristiques physiologiques du muscle.

En début de séance le Compex lance via le mi-sensor une sorte de diagnostique de votre muscle : pendant quelques secondes il va envoyer différentes stimulations et en fonction de la réponse donnée par le capteur, l’appareil va vous proposer la zone idéale de réglage des énergies de stimulation (minimum et maximum) à respecter lors des programmes.

Les Electrodes

Elle sont auto-adhésives avec connecteurs Snap, il en existe 2 sortes les petites en 50X50mm et les plus grandes en 50X100mm.

Les électrodes c’est la seul « pièce » d’usure du Compex, car elle dispose d’une surface adhésive pour coller à la peau et au bout d’un certain nombre d’utilisation, et bien tout simplement elles ne collent plus et là pas d’autre solution que d’en acheter de neuves.

Notez qu’il est possible de prolonger la vie des électrodes en utilisant un Gel conducteur (probablement que d’avoir les jambes rasé doit aider un peu aussi)

On touche avec les électrode un premier problème que j’ai identifiés, mais pas spécifique à ce Compex mais plutôt a l’électrostimulation en générale : Le cout d’utilisation !

Pour utiliser par exemple un programme comme récupération active il faut 4 électrodes longues, les programmes comme endurance, le programme « force spécifique trail » nécessite un mixte de courte et de longues, avec une utilisation régulière sans gel, il faut renouveler les électrodes au mieux 2 fois par ans, plus vraisemblablement 4 fois.

Ce qui fait un budget d’utilisation du Compex variant de 80€ à 160€ chaque année. (10€ le pack d’électrodes)

 

Utilisation du Compex Runner

Présentation des Programmes

La grande force de ce Compex Runner par rapport aux autres produits de la marque ce sont ces programmes. Autant sur le Compex One je crois j’avais trouvé au mieux 2 programmes intéressant, sur celui là tous le sont ! le Compex Runner est bien dédié aux coureurs.

Les programmes sont classés dans 4 familles :

Prévention :

  • Prévention entorse cheville (x)
  • Prévention crampes (x)
  • Prévention lombalgie

Antidouleur :

  • Tendinite aigüe
  • Tendinite chronique
  • Lombalgie
  • Entorse cheville
  • Décontracturant (x)

Preparation :

  • Gainage (x)
  • Endurance (x)
  • Force (x)
  • Force spécifique trail (x)
  • Optimisation sortie longue (x)
  • Surcompensation (x)
  • Farlek (x)

Recupération :

  • Récupération active (x)
  • Récupération effort intense (x)
  • Diminution courbatures (x)

Test et Utilisation des Programmes

Tout les programmes sont vraiment différents, et ce même à l’intérieur d’une famille commune. Il est egalement important de noter que chaque programme nécessite un placement et une utilisation différente des électrodes.

Par exemple une séance de « Récupération active » ne nécessitera que 4 grandes , alors que pour « Récupération effort intense » il en faut 4 petites et 2 grandes. Au début c’est un peu ennuyeux de devoir systématiquement consulter le site ou la notice pour savoir comment se brancher, mais au bout quelques séance on connait cette routine par cœur.

Les programmes peuvent être plus ou moins long, en général un peu plus de 20 minutes, pour les plus poussé jusqu’a 55 minutes, prévoir de la lecture ou la TV est vivement conseillé :)

Compex Runner utilisation d'un programme

Ci-dessus un écrans « type » du Compex pendant une séance de préparation :

  • en haut a gauche le durée restante
  • en haut au milieu la barre de progression, ainsi qu’un indicateur pour savoir dans quelle phase on se situe (échauffement, travail, retour au calme)
  • en bas à droite l’état de la batterie
  • et bas milieu, l’état des 4 canaux avec la puissance, ainsi que l’indicateur [mi] qui indique ou est branché le mi-sensor

Test des programme de Préparation :

Gainage est celui que j’ai le moins aimé, d’une part par ce que je n’ai pas eu l’impression d’une réelle efficacité (en comparaison d’une vraie séance de Gainage) et d’autre part car elle nécessite de rester assis le dos bien droit, et qu’on peu rien faire d’autre.

Force spécifique Trail, Force & Endurance ces trois programmes ne sont pas à prendre à la légère, car le travail musculaire est bien présent, et qu’a l’issu de la séance vous n’êtes pas crevé comme après 2h de trail mais la fatigue dans les jambes est bien présente. Pour ma part j’ai principalement utilisé ces programme qu’ai j’ai raté des séance d’entrainnement volontaire.

Surcompensation est à utiliser dans la dernière semaine avant l’objectif, ce programme à pour but développement du réseau des petits vaisseaux sanguins (capillaires) et à l’avantage de ne pas générer de fatigue. C’est un programme assez court, très agréable à utiliser deux fois par jours.

Test des programme de Récupération :

Attention là on rentre dans ce qui à mon avis est la vraie grosse utilité et valeur ajoutée d’un COMPEX !!! : La Récupération

Pendant toute ma préparation j’ai systématiquement utilisé Récupération Active après chaque séance : c.a.d 5x / semaine ! Ce programme programme procure un réel bien être physique c’est un peu comme de se faire masser, sauf que la c’est à la maison tranquillement de la TV, l’ordi ou la console.

Même si l’effet n’est pas mesurable, par ma part j’ai vraiment senti un mieux, et plus les séance volontaires sont éprouvantes plus le programme est efficace en terme de bien être et de réduction de la fatigue.

Diminution des Courbature et Récupération effort intense, sont les deux programmes que j’ai utilisé pendant les 48h qui ont suivit le Trail du Ventoux, et alors là pour le coup l’effet était vraiment bluffant, je peut vous garantir que j’ai bien ressenti la différence avant la séance et après la séance.

 

Bilan du Test et Conclusion

Pour moi ce test à était un réelle découverte du monde de l’electro-stitmulation et de ses bien fait.

Mes idése pré-consus avant le test c’etait : ça sert a rien, rien ne peut remplacer l’entrainement volontaire, et rien ne peut justifier de mettre plus de 500€ dans un tel appareil !

Mon opinion maintenant : sachez que quand une marque comme Compex nous fait tester ce genre d’appareil c’est un « prêt » et que donc il faut le rendre, et franchement c’est une des rare fois ou ça ma bien fait ch… de le rendre, par ce que j’ai beaucoup aimé ce Compex Runner, et que au fil de ces 3 mois il était complètement rentré dans ma routine sportive.

Comme je l’ai déjà dit plus haut, les deux point fort de cet appareil sont :

  1. Les programmes de Préparation à utiliser en complément et ou en remplacement des séances volontaire. J’imagine même que ces même programme doivent être redoutablement efficace pour garder du muscle en cas de blessure.
  2. Les programmes de récupération qui s’utilisent et s’insère à merveille dans le quotidien du sportif.

Les points négatifs : et oui il y en a quand même un peu…

Tout d’abord comme évoqué plus haut, une chose à prendre en compte c’est le budget d’utilisation lié au changement plus ou moins régulier des électrodes et à l’achat de Gel si nécessaire. Ensuite l’autre désagrément que j’ai identifié ce sont les câbles, qui provoque un léger inconfort, car une fois installé avec vos électrodes reliées au 4 câbles du Compex il est très difficile de bouger sans se mélanger les pinceaux, mais si vous avez vraiment les moyens le Compex Wireless resoud le problème câbles à merveille.

Dans le genre complètement fan de son Compex il y Killian qui travaille de façon pro active des muscles spécifiques pour chaque discipline, notamment en intersaison (transfert entre ski alpin et trail) et qui l’utilise aussi pour la récupération : après les sorties longues, et entre les courses par étapes.

Lien complémentaire :

Greg Runner : L’électrostimulation avec Compex: tout ce qu’il faut savoir pour s’y mettre!

Runonline : Compex energy : test longue durée

 

7 Comments

  1. Shuseth dit :

    Excellent billet, comme d’hab. Je me pose des questions sur les avantages pour un « débutant »…

    • lexel dit :

      Merci Shuseth :)

      [quote name= »Shuseth »]Je me pose des questions sur les avantages pour un « débutant »…[/quote]

      Sans être un pro ni de l’electro, ni de la cap, que pense qu’ils sont les même pour tous,
      [list][*]augmentation du la charge d’entrainnement en limitant le risque de blessure.
      [*]récupération plus rapide.
      [*]entretient en cas de blessure
      [*]etc…[/list]

  2. Shuseth dit :

    En tous les cas, ça permet de se poser des questions… Par contre, c’est tjs un peu cher; on ne peut pas tout avoir ! :-/

  3. Runmygeek dit :

    J’ai hâte de tester ça, ton test donne sacrément envie.

  4. stephane dit :

    merci pour ce test vraiment interessant.
    j’ai 44 ans, vraiment du mal a récuperer maintenant de mes seances. j’envisage l’investissement….j’aime trop courir pour ralentir !!!

  5. jean claude dit :

    bonjour
    effectivement c’est vraiment l’appareil d’electro idéal pour le coureur surtout que
    les kinés du sport les conseillent suite aux programmes précis qui reproduisent les messages electriques des cellules muscullaires ce qui n’est pas le cas de tous les appareils bon marchés inutiles
    d’ailleurs le miens vient de chez TARREAU.E à 395 € au lieu de 549 €
    sportivement
    JC

  6. d.magnetotherapie dit :

    Salut à tous

    Je partage l’avis de jean Claude. COMPEX est une marque très reconnue en terme d’électrostimulateur. Effectivement, ces appareils sont dotés d’un programme de rééducation, de musculation ainsi que d’autres différents options intéressants.

    Merci pour le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *