Aptonia Clak
Clak d’aptonia : Le test
23 mars 2012
Diététique pour Sportifs
30 mars 2012

CR Trail du Ventoux 2012 : Un Trail au pays des cailloux

Domaine de Pierravon

Mon histoire avec le Trail du Ventoux commence avec une couverture de magazine… c’etait une pub pour Salomon ou l’on voyait deux coureurs de la team au sommet avec l’antenne en arrière plan. Je ne sais ni pourquoi, ni comment mais à un moment je me suis dit je veut aller là haut en courant ! 

En mars 2010, je m’élance pour la première fois à l’assaut du Géant de Provence, mais arrivé la séparation des parcours les sensations sont pas bonnes, et je me dégonfle et je bifurque sur le 24km.

En mars 2011, suite à une blessure je déclare forfait et revends mon dossard. 

Et me voila donc, Mars 2012 j’ai de nouveau rendez vous avec sieur Ventoux et ce coup-ci je suis bien décidé à passer au sommet.

Samedi 24, je récupère mon ami Fabrice (runonline) à la Gare, il est venu de Paris pour participer a ce Trail, en pleine reprise il a choisit l’option 26km. Sur le chemin pour bedoin on refait le monde de la course à pied, on s’acharne sur nos GSM pour avoir les positions des nos camarades de la Runnosphère sur l’ecotrail.

Nous arrivons au Domaine des Florans en début de soirée il y foule car un apéro est organiser pour fêter l’ouverture de la Station de Trail, on a pas franchit la porte qu’on est déjà dans l’ambiance : à ma droite Serge Jaulin en train de s’exclamer haut et fort avec l’enthousiasme qu’on lui connait, je fait deux pas de plus et croise Corinne Favre, me retourne pour voir ou est Fabrice et là c’est le regard de la très Jolie Maude Combarieu que je croise…. pas de doute je suis au paradis des Trailers !!!

On retire nos dossards ainsi que la dotation de course qui comprends un T-shirt (identique pour les 2 distancesmeme pas de quoi frimer à Vaugrnier le dimanche ), une boite de Stick ErgySport et une bouteille de rouge. Direction le domaine Pierravon à 2km de là ou un gite familial et douillet  nous attends.

Je passe brièvement sur la soirée du genre : »

  • moi : short ou cuissard ?
  • Fab : Lunette ou pas ?
  • moi : ta vu mon t-shirt ?
  • Fab : non et toi t’a vu mon magnifique coupe vent Columbia ?
  • moi : whouuua …? tu la met en jeux sur un pari ?
  • Fab : non ! même pas en rêve …
  • moi : ok :p bha quoi qui ne tente rien :) »

Domaine de Pierravon

 

Dimanche 6h00 réveil difficile, j’ai l’estomac complètement noué, j’ai eu mal au ventre toute la nuit, j’ai tout fait pour aborder cette course sereinement mais sans succès j’ai un vraie problème de ce coté et le stress est bel et bien là et il fait sont effet.

8h00 après l’échauffement on s’installe au milieu du peloton, il y a une grosse ambiance, Serge dispense les dernier conseils aux coureurs, et c’est le GOOOOOO, l’objectif pour moi est de rester en complète aisance respiratoire, bien que j’ai ma ceinture cardio je ne m’en sert pas, je reste focalisé sur mes sensations.

2h06 km14 le Ravitaillement à la minute prêt, ce qui était prévu par softrun.fr mais avec 10 minute d’avance sur la prédiction Course Generator. Je fait le plein de liquide, mange quelques victuailles sur la table, fait connaissance avec un scorpion qui semble vraiment apprécier mes Hoka, et j’enquille en direction du sommet.

km15 la séparation des parcours, a plusieurs reprise sur 200m c’est indiqué en gros 46km ! histoire qu’il n’y ai pas de malentendu… derrière moi un gas explique que la course est commence vraiment ici, et rapidement je comprends le sen de cette petite phrases assassine… entre le km15 et le km17 se succède de gros coup de cul bien raid, on commence à voir des types s’arrêter et s’assoir, ça picote sérvère dans les jambes, je ralenti un peu rythme mais continue d’avancer ! s’arrêter ici pour se reposer n’est pas une option envisageable.

km17 on aperçoit une enfilade de crêtes et le sommet de Ventoux en arrière plans, une vraie carte postale ! à un moment donné je me suis dit : « ce sommet il est presque facile… » mais ça c’etait avant de savoir ce qui m’attendait entre sur ces 3 petit km pour 400mD+  : des cailloux, des rochers, et encore des cailloux bref un passage cassant et très technique, certain semblait être vraiment à l’aise sur cette partie sautant de rocher en rocher sans la moindre difficulté … pour ce fut un chemin de croix !!!

Photo de Yanne N - Raidlight.com

3h42 km20 le sommet : à partir de ce moment les prédictions de course Softrun et Course Generator sont exactement les mêmes, et j’y arrive avec 10 minutes d’avance, et pourtant j’ai l’impression de m’être trainé comme une loque depuis 3km, mais voila c’est enfin le moment tant attendu par tous ! le Sommet du mont Ventoux 1912m son antenne et un paysage à pleurer de beauté ! J’ai une pensée pour Vinvin20 qui m’a conseillé une petite pause pour savourer l’instant. Autour de moi on se croirait en colonie de vacance, photo, vidéo, coup de fil à la famille, pause saucisson il y a une ambiance hallucinante.

Il est temps de poursuivre direction le Chalet Reynard 5km de descente, et c’est repartis mon kiki pour des cailloux en veux tu en voila, cette fois ci la trace est plus roulante mais il faut preter attention à pas se faire une cheville

4h18 Km25 Le Chalet Reynard : La paysage redevient beaucoup plus verdoyant, ce n’est pas un chalet qui nous attends là mais une tente militaire, avec une grosse effervescence entre les coureurs, les familles et le bénévoles ça grouille de monde, ce ravitaillement est gargantuesque avec 2 grosse tables a gauche le sucrée à droite le Salé.

J’ai toujours un peu d’avance sur mes prévisions de course, mais de puis le départ niveau sensations c’est un gros zéro pointé rien, nada, je cours, j’apprécie le paysage, mais rien de plus… Je décide de faire une bonne pause de 10 minutes, qui passeront comme une seule. Je repart regonfler à bloc direction Couanch.

05h33 km33 Couanche : Aprés Reynard j’ai eu un gros coup de mieux mais arrivé à ce dernier ravito je commence à accusé le coup, j’ai toujours autant de mal à m’alimenter en sucré, et j’ai déjà perdu de précieusement minutes sur mon objectif. Je fait le plein d’eau et repart, je me suis fixé comme objectif de garder encore un maximum de jus jusqu’au alentours du km37 pour finir correctement.

06h35 km40 La Combe de Maravale : Sans m’en rendre compte depuis Couanche je suis progressivement rentré dans « le dur » et et je commence à lâcher mentalement, cette descente qui fait 400md- en 3km n’est techniquement difficile mais juste usante, j’essaie de trottiner tant bien que mal, mais l’envie n’y est plus.

07h00 km42 StarWars : A la sortie de la Combe je suis complétement renfermé sur moi même je ne parle plus, je ne pense qu’à une choses parcourir ces 4km… sans m’en rendre compte j’ai décroche, je sais que je vient de rater mon super objectif qui était de passer en moins de 7h00, et je sais aussi que les fameux 7h12 que je m’était prévu ne sont plus jouable, soudain au détour d’un champ j’aperçois un grand type, qui gesticule dans tout les sens, quand je percute enfin que c’est mon pote Fabrice ça m’en fait presque sortir des larmes, et là il brandit son iphone en l’air, avec la musique de StarWars volume à fond, en gueulant aller kiki fonce la scène est juste incroyable, un souvenir qui restera graver à vie !!!

Fabrice m’accompagne sur ces 4 derniers kilomètre en forçant sans cesse repartir, en motivant de toute les façons possible mais sans trop d’effet. Je pense qu’il aurait du me balancer un grand verre d’eau et/ou une bonne claque dans la g…. pour me sortir de mon mauvais trip. A 600m de l’arrivé fabrice s’arrête sur le coté en lâchant un dernier va y « kiki » que tout les gens qui sont au bord de la route reprendrons en cœur :-)

7h31m31s km46,2 L’arrivée : je m’allonge dans l’herbe pendant de longues minutes et profite de ce moment, s’en suivra un gros et long debreifing avec Fabrice sur nos course respective.

>> Retrouvez le Cr de Frabrice sur Runonline

 

Bilan Matériel : 

  • Bas :Cuissard 3/4 Salomon : un peu trop chaud pour la météo
  • Haut : ODLO Evolution Warm départ -> km25 puis Raidligth Performer MC -> Arrivée
  • Sac : Advanced Skin Salomon : toujours aussi ch… pour rentrer la poche dans son logement quand le sac est plein, mais reste d’un confort inégalé.
  • Chaussette compressport : je confirme mon avis précédent, j’adore toujours autant ces chaussettes.
  • Chaussure Hoka Stinson : Juste parfaite !!!
  • Flasque Salomon 237ml X2 : le complément idéal pour ceux qui aimes pas porter trop lourd dans le dos et pour varier les boissons.
  • Boisson : +/- 4l eau et eau + hydrixir anti-oxydant
  • Nourriture : 2x Mulbarre
  • Cardio – GPS : Forerunner 910XT 46,1km D+2859 D-2862 (données organisation 46,7km D+2872m D-2859) – pour les curieux la trace Ventoux d’un coureur avec une Suunto Ambit

 

Bilan Personnel :

Je ne vais pas me voiler la face… je suis évidement un peu déçut d’avoir foiré mon objectif et mon super objectif d’autant plus que toutes les personnes qui sont passé en même temps que moi au sommet sont arrivées entre 6h55 et 7h15

D’un autre coté je suis assez content d’être arrivé au bout, de ne pas m’être mangé de barrière horaire comme je le craignait quand je me suis inscrit.

Sur le plans physique r.a.s j’étais plutôt bien préparé pas de crampes, pas de blessure, chute ou de cheville tordue.

Pourquoi j’ai ce na pas marché comme prévue à j+48h je n’ai toujours pas la réponse, mais quelques pistes :

  • Partis trop vite / trop fort ?
  • Mauvaise alimentation en course ?
  • Trop de pression / stress avant la course ?
  • Objectif sur-évalué par rapport a mon niveau ?
  • Manque d’entrainnement sur de longue portion de D+ ?
  • Peu / pas de préparation mentale ? 
  • Manque d’expérience sur du Trail > 30km ?

 

 

Ma Trace Garmin : Trail du Ventoux 2012

Quelques vidéos de cette édition 2012 : ludjam44, Sebastient, …

32 Comments

  1. Nicolas dit :

    Super course malgré ta légère déception, finir ce genre de trail, avec un dénivelé pareil c’est déjà énorme, c’est sur qu’on se projette toujours mais bon le principal c’est que tu l’ai fait!
    En tout cas il donne bien envie ce trail!

    Enorme le coup de Star Wars :D

  2. Timothée dit :

    Pour le sac Skin, ne t’emmerde plus à enlever la poche… Fais juste glisser la barette en haut de la poche et remplis le comme ça. Des fois ça verse à côté mais tu gagnes bcp bcp de temps…:)

  3. Nyoto dit :

    T’inquiètes pas pour la déception … on est quasi tous pareil sur le long …
    Sur letrail des Alpes Maritimes me suis dit que j’allais boucler en 7 h 30 … je finis en 8 h 30 :-(
    Mais le plus beau c’est de finir, pas se blesser (pour assurer avec les gosses) et de savoir qu’on a tout donné ;-)

  4. Chris dit :

    Bravo pour ta course & pour ce récit bien détaillé …
    Prevoir un temps sur ce genre de distance et quasiment peine perdu, surtout quand l’experience de la distance est faible…
    L’important c’est vraiment d’y être venu à bout et de pas avoir bashé !!! Tu peux être fier de toi ;)
    Pour le remplissage du Xt Timothé à raison, pourquoi tu sort la poche? Fait glisser la glissière et c’est tout ;)
    Je remarque que ta 910 est extrêmement proche des données organisation…(après l’orga à certainement calculé la trace avec une 310…) par contre au niveau de l’alti tu étais bien? Au sommet c’était racord avec l’altitude réel?
    j’ai pas pu ouvrir le lien de la trâce de la Ambit avec mon iPhone…ça donne quoi ? Plus ou moins fiable ?
    Bonne recup et encore felicitations

    • lexel dit :

      [quote name= »Chris »]
      Pour le remplissage du Xt Timothé à raison, pourquoi tu sort la poche? Fait glisser la glissière et c’est tout ;)
      [/quote]

      Bha maintenant que vous êtes deux a me le dire, ca semble tellement évidement surement l’habitude de mes ancien sac.

      [quote name= »Chris »]
      Je remarque que ta 910 est extrêmement proche des données organisation…(après l’orga à certainement calculé la trace avec une 310…) par contre au niveau de l’alti tu étais bien? Au sommet c’était racord avec l’altitude réel?[/quote]

      Au sommet j’ai 1880m (pour 1912m sur la borne)
      le Ambit sort avec 1893m

      Au D+ le Ambit donne 2483m (c’est aussi la valeur que j’ai avec la correction d’altitude activée)

      [quote name= »Chris »]
      Bonne recup et encore felicitations[/quote]

      Merci :)

      • Michel dit :

        Bravo pour ta course on a du se croiser au sommet, j étais au téléphone, tu as mon parcours avec la Suunto ambit, à bientôt sur une prochaine course

        • lexel dit :

          Je me rappel d’un Gas en orange et blanc, en train de téléphoner tranquillement sous l’antenne ;-) c’etait peut etre toi :)

          Bravo à toi egalement pour cette course.

  5. Fred dit :

    Bravo et peut etre à un de ces jours sur le col de vence.

  6. José dit :

    Bravo pour ce récit et ta réussite sur le ventoux… Avec Chris nous avons fait l’édition 2008 avec beaucoup de neige et de froid…. Quel beau ciel bleu au sommet derriere toi…

  7. lamiricore dit :

    Je te dis bravo malgré ta soit disante contre perf … le Ventoux c’est pas facile !!! Une belle saison commence ;)

  8. Runonline dit :

    Une claque ?? non, un bon coup de pompe au cul oui LOL

  9. philippe dit :

    Déjà à vélo le Ventoux est mythique, alors à pied… Chapeau !

  10. C’est déjà beau d’avoir terminé la course, même si la performance n’est pas totalement au rendez-vous, après deux ratés les années précédentes, vous allez pouvoir l’attaquer avec moins de pression l’année prochaine ;-)

  11. julien dit :

    On sent qu’il y a peut-^tre un poil de déception mais moi je dit quand même que c’est de la bonne perf !
    Faut quand même se les courir les kilomètres, surtout avec le dénivelé.

    petite question : tu as mangé aux ravitos en plus de ce que tu avais ? parce que sinon c’est ultra light pour 7h de course !

    • lexel dit :

      [quote name= »julien »]
      petite question : tu as mangé aux ravitos en plus de ce que tu avais ? parce que sinon c’est ultra light pour 7h de course ![/quote]

      Merci Juju :-)

      Concernant la bouffe…hum hum… un petit sandwich au jambon au km25, mais ouaip le soucis vient bien de là, je l’avais déjà touché du doigt au marathon des Causses en 2010…
      Il faut absolument que je solutionne ça pour les prochaines courses.

  12. Yann dit :

    Bonne récup et félicitations pour cet objectif enfin réalisé, c’est surement ça le meilleur truc à apprécier !

  13. vinvin20 dit :

    Tu n’as pas fauté! Ton objectif premier c’etait quand meme d’atteindre ce sommet.
    C’est chose faite!
    ça faisait si longtemps que tu le voulais, je suis content pour toi! Une belle victoire sur toi même, c’est le plus important. ;-)
    Et je vois que tu fais aussi parti du club des stressés. Un facteur que l’on peut difficilement gérer et qui est pénalisant.
    En tout cas un beau week end : du soleil, de l’amitié et un décor à tomber par terre.Tu as trouvé ce que tu etais venu chercher! Operation reussie :-)

  14. doune dit :

    une saison lancée dans le sud !
    Même après la course quand je t’ai eu eu téléphone tu étais encore dans le dur ?

    • lexel dit :

      Moi j’attends le tient de début de saison, avec ce que tu t’est envoyé en Ski Alpi, ca va envoyer du lourd en trail cet année :-)

      [quote name= »doune »]
      Même après la course quand je t’ai eu eu téléphone tu étais encore dans le dur ?[/quote]

      Non :) 15 minutes après l’arrivée et un plat de pattes dans le bide j’étais (presque) prêt à repartir.

  15. […] Mt Ventoux. Ça m’a pris le temps, mais finalement j’y suis monté et j’en garde un souvenir chargé en émotions. Bon ben le craquage photo a recommencé hier quand je suis tombé sur une pub pour l’Ut4M. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *