Calibration du Foot Pod Garmin
31 octobre 2011
Des stages avec les Pro
14 novembre 2011

Sweet runs are made of this

Aujourd’hui je me lève il pleut, il fait froid, depuis quelques temps j’ai une petite baisse d’envie, je sais que je dois prendre mes affaires de running pour la séance de midi, mais rien qu’à l’idée de patauger une heure sous la pluie dans la boue, j’ai bien envie de l’oublier ce sac, bien envie de me trouver une excuse pour pas y aller…

Vers 11h madame me text « joe si il pleut tu cours quand m^me,? » la voila je l’ai mon excuse ! il faut que je garde le bébé… je réfléchit un quart de seconde, et me revient un commentaire sur un billet ça disait un truc du genre « ici si on court pas quand il pleut, autant ne pas courir du tout » et je finit par répondre un simple « oui j’y vais… »

La séance du jour ce n’est rien de plus qu’un jogging vallonné en accélération progressive. Moi qui depuis une semaine subit les séances sans trop y prendre de plaisir, aujourd’hui les sensations sont mitigées, et puis finalement le temps de chauffer un peu ça commence à venir, je prends enfin du plaisir, je croise les quelques irréductible du parc, ceux la même que je croise ici depuis 5 ans, ceux qui répondront toujours au bonjour, ceux qui vous laisserons la place pour finit votre série, bref je me sent un peu comme en famille.

La pluie c’est finalement arrêtée, les jambes répondent bien, le souffle est un peu court, j’apprecie vraiement d’etre là et de courir seul dans ce petit bout de verdure.

C’est pour cela que j’adore ce sport, car outre le dépassement de soit, et ses records et objectifs personnel, sans vraiment savoir ni pourquoi, ni comment certaines sorties, certaines courses sont des moments parfaits, ou tout semble être en harmonie avec le plaisir de courir juste pour courir.

{youtube}qeMFqkcPYcg&ob{/youtube}

7 Comments

  1. julien dit :

    mais qui a gardé le bébé ?????

  2. lexel dit :

    @julien, personne bébé a fait les courses avec sa maman chérie :p

  3. Virginie dit :

    Heeee , de ma chambre d hotel ouje regarde tomber la pluie, j en étais exactement à la même réflexion, convaincue qu il me faut rechausser les basquets demain…. Alors ton petit post tombe à pic, c est cet instant de solitude et de bonheur que j irai chercher demain!

  4. Runonline dit :

    Oui, il pleut, il y a du brouillard, parfois aussi du vent et il fait froid…franchement, faire des courses par un temps pareil est encore pire !!! Mieux vaut choisir le forêt et un epu d’isolement, c’est si bon. Tenez, moi, c’est ce que je ferai demain soir et tant mieux si le temps est rude, ça me permettra de profiter seul du bois :-)

  5. vinvin20 dit :

    Et bien c’est exactement ce que j’ai vécu et ressenti ce midi.J’avais décidé d’aller courir, et c’est sous des trompes d’eau que je me suis fait une belle sortie, à mon rythme, seul , vraiment seul..j’ai croisé un seul coureur dans tout le parc! J’ai pris du plaisir, autrement que durant une journée ensoleillé, mais j’ai pris du plaisir!Les collègues de boulot ne comprennent pas..et moi non plus d’ailleurs…Mais quel bonheur!

  6. Eponyme dit :

    Oui, ce début d’automne est compliqué pour tout le monde je crois… Mais on sait bien qu’une fois partie, on ne regrette jamais (allé, ok, rarement ! ;)

  7. Parfois il ne suffit pas de grand chose… c’est dans ces moments là, une fois qu’on s’est lancé malgré le mauvais temps qu’on est content d’y être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *