Espace Outdoor : Vente Privée été 2010
25 juin 2010
Récapitulatif 2010 : Janv – juin
6 juillet 2010

CR Trail de la Colmiane 2010 : Magnifique !

Aprés une excellente nuit passée à l’hotel de Valdeblore (que je recommande fortement), je suis accompagné sur le départ de la course par le patron, qui part aux champignons.

Retrait du dossard, promenade, et petit échauffement de 15 minutes, il est déjà 9h passé et la chaleur commence à bien se faire sentir. Je ne comprends pas pourquoi certain organisateurs de course continue à faire des départ aussi tardif… enfin bref.

Coté matos, j’ai pris mes ravenous, un sac a dos le mobex car il semble y avoir trés peu de passage roulant et je me voyait mal avec ma gourde à la main dans ces conditions. J’en profite pour tester l’hydrixir Pomme Verte un sachet pour 1,3L d’eau : idéal, pas trop sucré, ca passe tout seul.

Ça part très fort car le premier kilomètre est plat et très roulant, et ce genre de début de course c’est pas mon « truc »… j’essai de tenir un petit rythme que je gére au cardio, de toute façon etant là plus pour la sortie, le paysage que pour le chrono, je ne me prends pas trop la tête.

Au deuxième kilomètre on entre dans le vif du sujet sans détour, les ardeurs sont calmées, plus personnes ne parle, ca grimpe, ca grimpe, et sur les 5 kilomètre suivant le dénivelé varie entre 16% et 20%, c’est encore de la moyenne montagne on passe de sous-bois en prés verdoyant. On croise un petit groupe de chevaux sauvages avec un poulain, ils restent là sans bouger à nous regarder passer à la file indienne.

Premier ravito, au 6em kilomètre il n’y a que du liquide, pas de surprise c’est ce qui etait annoncé par l’organisation. J’attrape un verre d’eau et marche quelque minutes sur un petit bout de route. Puis on enchaine direct sur un petit sentier, au début je ne comprends pas bien ou passe le tracé de la course, puis je réalise que c’est bien le mur que j’ai en face de moi qu’il faudra franchir, il faut se tenir avec les mains pas moment pour éviter de tomber. On enchaine sur un passage en crête, le paysage change du tout au tout, l’herbe est rase, le trail devient nettement moins roulant, et plus technique, on croise quelques randonneurs.

Puis c’est l’enfilade des Lacs, les premiers névés, à droite un sommet à 350m au dessus de nos têtes, je commence à sentir un peu de fatigue et espère en mon fort intérieur, que ce n’est pas là… quand j’entends derrière moi « c’est là haut, qu’on monte ! » un coup d’œil rapide sur mon garmin qui affiche 1057m de D+  donc pas d’erreur sur la destination.

Ces deux derniers kilomètres de montée sont assez irréel, il n’y plus vraiment de trace, c’est uniquement des cailloux et de la neige! Arrivé au sommet à 2674m on file un panneau dans le main et hop photo en guise de checkpoint.

Les 4 kilomètres suivants sont du même genre, lunaire, cassants et technique mais au moins on est au frais. Au kilomètre 14 le second ravito, on m’annonce un chemin plus roulant à partir de maintenant, je met un peu de rythme pour rattraper les quelques concurrents devant moi, et malgré que la montée ai laissé quelques traces dans les cuissots je suis relativement frais. Arrivé à l’altitude de 1600m c’est le gros coup de chaud, finit la fraicheur des sommets.

Le reste de la descente se fait de nouveau en foret, un œil sur la montre : apparemment je suis dans un timing un peu en dessous de 3h30. Au 19em on rejoint le village de la Colmiane, normalement à ce moment la il reste +/- 1km est une petite bosse, que j’imagine facile, puisque c’est la fin de la course.

Mais non erreur ! il n’était pas écrit que la fin de course serait facile… 3km de montagnes russes, entre éboulis et ravines, quand d’un coup on débouche dans le prés à 300m de la ligne d’arrivée, j’attrape mes petits bouts au passage, et passe la ligne en 3h35m.

Au final, un trail vraiement magnifique, mais avec un profil trés montagnard. Coté matos le mobex c’est bien comporté, mais il reste un peu surdimensionnée pour un petit trail de ce genre. J’ai bien regreté de ne pas avoir prit mes batons. L’hydrixir pomme verte : un delice, et la Mulebar chocolat qui reste une valeur sûre.

3 Comments

  1. RunOnline dit :

    Félécitation Johan. Et alors cette photo avec tes enfants…je donnerais mes Ravenous et même plus pour faire la même.
    On dirait les miens…

  2. lamiricore dit :

    Bravo champion !! En effet la photo est superbe !!!

  3. vinvin20 dit :

    Une bonne idée la « photo checkpoint » ;-)
    On sent que tu t’es fait plaisir, tes enfants aussi !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *