Kilian, Julien, Anna &co
10 juin 2010
Vente-Privée : COLUMBIA
17 juin 2010

Columbia Verdon Canyon Challenge 2010 : Rencontres, Émotions, Défaillance & Déception

Stand Columbia

 

J’arrive en premier samedi, car mes petit camarades ont décidé de faire un « pit stop » au point de ravitaillement (100km) de moustier, Benjamine le blogger belge profitera de l’occasion pour se faire masser en vu d’une course annoncées assez difficile le lendemain.

Pendant ce temps je part promener sur au village d’aiguines direction le retrait des dossard et le stand columbia. Première rencontre avec Pascale Graffmann (Manager Marketing Columbia France et Belgique) et son équipe qui sont à l’origine de notre présence sur cette course.

Je passe un long moment sur le stand, et pascale en profite pour me faire découvrir entre autre la prochaine Ravenous Stability (avec contrôle de la pronation), la Ravenous « étanche », d’autre paires plus orientées randonnée et chemin, et un concept de sac à dos sans bretelles.

Stand Columbia COlumbia MobexColumbia Ravenous Orange


Puis finalement, le reste de la blogger team arrive, c’est enfin la rencontre tant attendue. Depuis le temps qu’on commente les uns sur les blogs des autres est vice et versa se rencontrer en chaire est en os, quel plaisir! bizarrement le courant passe immédiatement j’ai l’impression qu’on se connait depuis des années.

Second gros moment d’émotions, quand speaker annonce l’arrivée imminent de Dawa Dachhiri Sherpa, en tête de course sur le 100km. Nous nous postons tous à diffèrent endroits au plus prés de la ligne d’arrivé pour être certain de saisir au mieux ce moment unique. Et nous ne serons pas déçut, puisque en plus de pouvoir approcher ce grand champion de très prêt nous avons même l’occasion de faire quelques photos souvenir, et de discuter avec lui. J’apprends à cette occasion que Dawa a consommé 12 gels énergétique et 7 litres de boisons iso pour 13 heures de course, qu’il bosse 8 par jours et que par conséquent il ne s’entraine pas la semaine, il utilise juste son trajet maison – boulot, qu’il fait a vélo pour se maintenir en « forme » .

Dawa et moi

Après toutes ces émotions, nous retournons au camping de l’aigle, ou nous sommes logé par columbia dans une tente 4 place très confortable et spacieuse, le genre de tente que vous ne pourrez pas emporter en rando c’est certain. Benjamine le trés sympa blogger belge sera quand à lui logé dans une roulottes avec les anglais.

Le dodo

La soirée se poursuit, par la transitionnelle « Pasta Party » puis direction dodo de bonheur pour être en forme le lendemain matin. Contrairement au 28° de l’après midi la nuit est extrêmement froide, et malgré les duvet il fait vraiment pas chaud dans la tente … ou comme vous le savez les murs sont en tissu …

Premier réveil 5h, j’avale mon gâteau sport, pascal et vincent ont misé sur le Muesli et Mickael pour des pâtes (bien froides … bouuuu je sais toujours pas comment il a fait pour avaler ca)

Second réveil 7h00, tout le monde prépare ses petites affaires, avec mickael nous optons pour l’option porte gourde, Fabrice, Vincent et et Benjamein eux comme tout les autres coureurs opterons pour le sac a dos…

8h30, nous sommes sur la lignes de départ, les stratégies de course sont assez diverses :

  • Fabrice qui n’a pas trop d’expérience sur ce genre de trail, compte le faire plus ou moins au feeling.
  • Mickael est là pour sa course de préparation pour le marathon du Mont Blanc, pour faire simple il vise la tête de course.
  • Vincent pour lui c’est objectif plaisir, et finir le mieux possible.
  • Pour moi au vu de ce que je savais du parcours, je visait 5h20, avec comme d’habitude un gestion de mon effort jusqu’au moins au 3/4 de la course.

Je retrouve Pascal mon camarade de course / entrainement, qui lui aussi est venu en découdre avec le Verdon. Et tellement habitué à courir ensemble (+/- 3x/semaine depuis 4 ans ) que c’est instinctivement que nous partons ensemble sur le même rythme.

Pas de surprise, la course commence directement en cote, et même de la très bonne cote et ce jusqu’à atteindre le premier col au 6em kilomètre, que nous passons en 1h10 pile dans mes prévisions. Suit une grosse portions de plat très technique,  un savant mélange entre le col de Vence et le mont Ventoux, je suit complètement à mon aise sur ce genre de terrain, et ma foulée que j’ai tant travaillée à l’entrainement est presque devenu instinctive.

On enchaine sur une descente de 2km très cassante, il faut bien freiner sur les quadri pour éviter de se laisser embarquer, de temps à autre je m’accroche même aux branches pour éviter de tomber …

km10 c’est le premier ravito, j’arrive toujours dans la foulée de pascal. Je rempli mon bidon, mange un peu et repart en marchant tranquillement sur le chemin.

Km10 – km15 on est sur un chemin « 4×4 » très roulant, on maintient un petite allure de 10km/h, le trail étant annoncé comme difficile, et n’ayant toujours pas vu de grosse difficultés la prudence est de mise. Je commence à avoir de petites campes passagère au ventre.

Km15 – km20 ca recommence à monter, mais rien de bien méchant, mes maux de ventre sont de plus en plus fréquents et douloureux. J’aperçois une casquette Columbia, est c’est Fabrice qui se cache dessous, je suis étonnée je ne pensait pas le revoir avant l’arrivée. Il semble bien fatigué et marche.

km18 Obligé de m’arrêter dans un fourré (sans rentré dans les détails) avec l’espoir que cette « pause bio » soulagera mon ventre. Du temps Fabrice me rattrape, j’essaie de le rebooster à partir, apparemment il a juste un coup de moins bien, je le coach jusqu’au ravito.

Km20 Le ravito n°2, toujours aussi mal au ventre… voila plus d’une heure que je n’ai quasiment rien avalé ni liquide, ni solide rien ne passe, ca m’inquiète mais j’ai d’excellentes sensations aucune fatigue et malgré mon ventre, je repart en pensant toujours que ce va passer… surtout qu’il reste alors 10km (et D+600 à vu ne nez) ce qui me donnerais un chronos entre 4h30 et 4h40…

km20 – km22 Les grosses difficultés, voila on y est enfin, c’est plus ou moins plat mais courir est impossible est serait suicidaire, je me sent de plus en plus faible, j’arrive toujours pas à m’alimenter, j’ai tenté un gel sans succès, puis une barre énergétique idem.

km23 La ca va plus du tout mes douleurs ventre me force à m’arrêter tout les 200m plié de douleur au bord du chemin, je vois le chronos s’échapper, Fabrice qui a repris du poil de la bête repasse devant il a repris des couleurs et le sourire en prime. Je forcer encore un peu mais je comprends bien vite que de grès ou de force je vais m’arrêter, je titube, j’ai les jambe qui vacille, sueurs, puis frisson,  impossible de faire un mètre de plus, je m’allonge dans ma couverture de survie en attendant les secours…

4h37 … (je zap l’épisode ou j’ai rendu le contenu de mon estomac à la nature) … j’arrête mon chronos, le doc me check dans tout les sens, me donne à boire et un Spasfon. Je parcours ensuite les 2,5km pour rallier le dernier ravito encadré par deux bénévoles. Au autre médecin m’examine de nouveau, j’en convient avec lui la course est finit pour moi ici à juste 5km de la ligne d’arrivée… (oui, oui à un moment je me suis vu finir… alors que je tenais à peine sur mes deux jambes)

Retour au camping, et débriefing, Fabrice et Vincent ont finalement fait une excellente course en un peu plus de 5h00, Mickael à lui aussi abandonné pour les même raison que moi, sauf que son expérience lui a permis de limiter la casse et il s’est ainsi arrêté au 8em kilomètre et Benjamine notre amis belge à je crois fait un excellent temps en à peine plus de 4h00

Évidement l’abandon laisse un gout amère… je suis vraiment déçut d’entre resté la avec cette course mais d’un autre coté je ne regrette rien puisque je suis aller au bout du bout et si je me suis arrêté c’est que je n’avais pas d’autre choix que celui imposé part mon corps. Le première partie de course m’a laissé entrevoir mes progrès de ces dernières semaines, et j’ai hâte de remettre le couvert.

Je conclus par les remerciements : à mes 4 amis trailers pour ces excellents moment passés en votre compagnie, à Fabrice, Pascale.G et toutes l’équipe Columbia pour leur accueil et leur gentillesse.

>> Une interview de Dawa (le son est assez médiocre)

>> Flickr

>> Trace Garmin / RunSaturday

15 Comments

  1. Greg dit :

    J’espère que malgré le mauvais épisode de l’abandon, tu as pu profiter de ce week-end. Je croise les doigts pour que tu t’en remettes rapidement.

  2. Cédric dit :

    Mince quel dommage ! As tu une idée du pourquoi du comment ? Parce que les maux de ventres, il y a généralement une explication non ?

    Bonne récup’ et surtout pas de fixation sur cet abandon !

  3. vinvin20 dit :

    Tu as été au bout de toi même !!
    Maintenant tu sais jusqu’où tu peux aller. Ce genre d’expérience, te servira plus tard pour gérer d’autres courses, c’est le cote positif.
    La rencontre avec Dawa, ça, ça doit être un moment fort, en plus une photo souvenir…la classe!
    As tu trouvé la cause du problème gastrique?
    Remets toi bien l’ami! ;-)

  4. lamiricore dit :

    C rien Lexel enjoy ce super weekend dans les gorges du Verdon que tu as du passer avec les bloggeurs « COLUMBIA » et la rencontre de M.DAWA SHERPA !!!!
    Des courses et des perfs il y en aura d’autres …
    BRAVO pour ce CR je me mords les doigts de ne pas être venu [:

  5. RunOnline dit :

    Moi, je dis que tu as fait le job comme ton corps te l’a permis et même plus encore car sans toi, je peux dire que la machine aurait peut-être bloquée le compteur pour moi au 20 KM.
    Tu l’as dit, il y en aura d’autres…ensemble !
    Bonne récupération Johan.

  6. lexel dit :

    @Greg : Merci :)

    @Cédrice : l’explication, je n’en n’ai pas (le doc non plus d’ailleurs), ca va vraiment mieux que ce matin (mardi). J’hésite entre le coup de froid sur la digestion (du gâteau sport), et l’intox alimentaire… pas de chance quoi
    héhé bien vu, mais non pas de fixette sur cet abandon :)

    @vinvin20 en effet je vais tirer quelques enseignements de cette mauvaise expérience. La rencontre avec Dawa c’est encore mieux que ce que tu peut imaginer, il est d’une gentillesse hallucinante.

    @lamiricoré comme tu dis enjoy le super weekend^^ c’etait effet vraiment dommage que tu soit pas là, la prochaine fois je vient te chercher à pied si il le faut :)

    @Fabrice
    il y en aura d’autres, et pas qu’une :)
    Bonne recupe a toi aussi.

  7. tehd dit :

    pour avoir abandonné dans le verdon il y a 2 ans, je peux te comprendre dans tous tes sentiments et questions que tu te poses. pour ma part, équipé aussi par Columbia, j’ai eu la chance de le finir malgré qq doutes, crampes et coups de moins bien. j’ai surement mieux préparé ce 2eme (déja j’ai abandonné « gateau sport », cela ne me convenait plus) et mieux travaillé mon mental, le physique quand on ne s’appelle pas DAWA restant délicat sur ce type de course exigeante. j’ai pour ma part beaucoup souffert sur la course mais ai eu le plaisir de rencontrer Dawa et de profiter de la gentillesse de l’équipe Columbia… refais toi une santé et qui sait on, se reverra peut être dans ces fabuleux paysages en train de crapahuter…avec plus de plaisir !

  8. mike dit :

    salut Johan,

    Quel film! J’espère que tout rentre dans l’ordre pour toi. C’est un week-end qui s’achève sur 1 ou 2 petits bémols mais on se reverra très vite pour d’autres courses et les choses seront forcement différentes et l’expérience pourra t’aider.
    Bonne recup
    mike
    —————————————
    Très content de notre rencontre, on a passé un très bon week-end. Le dénouement n’était pas programmé mais cela fait parti de notre sport et l’expérience est bien plus importante que le résultat ou de terminer une course ; ce qui reste anecdotique comparé à notre santé.
    Bonne récupération,
    mike

  9. mike dit :

    Très content de notre rencontre, on a passé un très bon week-end. Le dénouement n’était pas programmé mais cela fait parti de notre sport et l’expérience est bien plus importante que le résultat ou de terminer une course ; ce qui reste anecdotique comparé à notre santé.
    Bonne récupération,
    mike

  10. lexel dit :

    @tehd
    Je vois que tu ne t’est pas laissé découragé par une « défaite » au Verdon est que tu est revenu lui mettre sa rouste, j’admire, et compte bien faire de même :)

    @mike
    egalement très content d’avoir fait ta connaissance :) sur qu’on va se revoir.
    [i]ps : j’ai fusionné tes commentaires.[/i]

  11. Minary dit :

    On ne s’est pas revus après la course, désolée d’apprendre qu’elle s’est finie comme ça… en tout cas c’était sympa de vous avoir rencontrés tous « en chair et en os » (pour ne rien cacher ça faisait quelques mois que je suivais vos blogs aussi!)
    A quand la prochaine course?

  12. lexel dit :

    @Minary,
    c’etait très sympa de rencontrer toute l’équipe [i]columbia[/i], ca donne une dimension humaine à cette grosse boite. Encore une fois merci à tous pour votre gentillesse et votre disponibilité.
    Quand à la prochaine course, ce sera probablement [i] »la colmiane »[/i] le 27/06 une course nature de 20km dans l’arrière pays niçois [url]http://www.couriralacolmiane.fr/Image/phototrailparcours/index.htm[/url]
    Encore un parcours idéal pour mes Ravenous 8)

  13. RunOnline dit :

    @minary et lexel : je rappelle qu’en ce dimanche soir post-Verdon, nous sommes convenus par SMS interposés que le marathon des Causses serait peut-être le retour de la « bande des 4″…et en plus, ça sonne bien comme nom pour le team !
    moi, je déclarerai mon inscription demain matin « promis juré » ! »

  14. Minary dit :

    Pour moi il y aura d’abord Chicago le 10 (dans un autre style, c’est sûr) donc je ne suis pas sûre de pouvoir enchaîner les 2… je lirai les récits de course pour partage l’expérience!

  15. […] les copains. J’avais déjà goûté à l’amertume d’un abandon en course sur le trail du verdon en 2010, mais le non départ “dns” c’est une nouveauté et franchement, cela ne […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *